Marchés Financiers

-A +A

Le scénario négatif semble tellement évident

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

La gestion catastrophique de la situation européenne a créé un sérieux trouble qui commence à se diffuser au reste du monde. L’économie ralentit partout alors que les entreprises s’apprêtent à publier leurs comptes semestriels. Alors, nouvel été agité ?

Marchés Financiers: 

Oublions la situation macro-économique : investissons dans les sociétés européennes !

par Richard Pease, Gérant Actions européennes chez Henderson Global Investors

Plutôt que de faire des suppositions sur l’évolution de la situation macro-économique, parlons des sociétés ! Plus que jamais, les valorisations reflètent les sombres perspectives macro-économiques. Or les investisseurs sont tellement préoccupés par la crise de l’Euro qu’ils en oublient presque que certaines entreprises d’envergure internationale sont européennes.

Marchés Financiers: 

Etats-Unis : vers un QE 3 ? Zone euro : Drachmatisation ?

par Koen Van de Maele, Responsable de la gestion obligataire, Nicolas Forest, Responsable de la stratégie des taux, et Isabelle Rome, Responsable de la stratégie Crédit chez Dexia AM

Après une remontée des taux longs au premier trimestre, les dernières semaines ont été marquées par une appréciation générale des bons du trésor américain. La sous-performance des actifs risqués combinée à de mauvaises surprises économiques expliquent cette baisse continue des taux longs. Le taux à 10 ans a ainsi effacé son précédent record de 1,78 % et s’établissait désormais au niveau historique de 1,55 % fin mai.

Marchés Financiers: 

Les obligations d’entreprise prêtes à figurer au premier plan

par Hans Stoter, Directeur de la gestion Crédits chez ING IM

L’approche traditionnelle de l’allocation des actifs incite les investisseurs institutionnels à acheter des obligations d’État comme fond de portefeuille, tandis que des positions stratégiques et tactiques en actions – plus risquées – viennent les compléter afin d’améliorer le rendement global du portefeuille. Les investisseurs particuliers ont souvent une approche opposée : ils placent les actions au centre de leur portefeuille et y ajoutent des obligations d’État pour se protéger en cas de repli des marchés d’actions.

Marchés Financiers: 

Malgré la volatilité, plus d'opportunités sur les marchés actions

par Edward D. Perks, Directeur de la gestion de portefeuille Core/Hybride chez Franklin Equity Group

Les actions américaines ont affiché des performances solides au 1er trimestre 2012, qui a été le deuxième meilleur premier trimestre depuis dix ans pour l'indice S&P 500®. Sur la période de six mois clôturée à la fin du 1er trimestre 2012, le S&P 500 a gagné plus de 25%. Parallèlement, l'indice obligataire Barclays U.S. Aggregate a réalisé un parcours globalement neutre. Toutefois, les performances sont plus contrastées depuis la fin du 1er trimestre, les investisseurs s'inquiétant du ralentissement de la croissance américaine et des défis titanesques auxquels doit s'atteler l'Europe pour régler sa crise de la dette.

Marchés Financiers: 

La correction ouvre-t-elle des perspectives sur les marchés des actions

par Ken Van Weyenberg, Investment Specialist chez Dexia Asset Management

Une nette amélioration des statistiques macroéconomiques et l’effet positif des LTRO de la Banque centrale européenne sur la liquidité ont réveillé les marchés des actions au début de l'année. Après ce classique rebond sur fond de disponibilité de liquidités, les marchés ont cependant déjà fortement corrigé, entraînant des opportunités d'achat pour l'investisseur à long terme ?

Marchés Financiers: 

L’Europe va-t-elle donner une perspective aux marchés ?

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

Si oui, certains actifs sous-valorisés repartiront franchement à la hausse. Sinon, attention au risque systémique... Telle est la problématique majeure qui a animé notre Comité d’allocation d’actifs. L’issue est donc politique, de ce fait difficilement prévisible. Il est ainsi naturel de conserver des stratégies d’investissement assez prudentes... à contre coeur.

Marchés Financiers: 

Faut-il augmenter son exposition aux actions européennes ?

par Tim Stevenson, gérant actions Europe chez Henderson Global Investors

Il est difficile de prévoir ce que l’avenir réserve à l’Europe. La seule chose sur laquelle tout le monde est d’accord est qu’il est nécessaire de trouver une solution à la crise de confiance de l’Euro. Les tensions sont de plus en plus vives, suite à l’accord forçant tous les pays de la zone Euro à suivre une politique économique prudente (avec à son point culminant le Pacte fiscal approuvé en décembre).

Marchés Financiers: 

Europe contre Etats-Unis : Reprise contre récession

par Tim Stevenson, Directeur Actions Europe chez Henderson Global Investors

Depuis le début de la récession mondiale en 2008, la performance des actions américaines a fortement différé de celle des actions européennes. Les actions américaines se sont fortement reprises et les investisseurs ont dans l’ensemble tendance à surpondérer leur exposition aux actions américaines lorsqu’ils orientent l’allocation de leur portefeuille sur les marchés développés.

Des sociétés leaders tels qu’Apple ont fait la une des journaux alors que Nokia tombait dans l’oubli. Nous sommes cependant convaincus, comme bien souvent, que l’engouement pour les Etats-Unis a été suffisamment loin et que les craintes et l’aversion envers l’Europe ont conduit de nombreuses sociétés européennes pourtant intéressantes à être délaissées par les investisseurs.

Marchés Financiers: 

La dette émergente, un investissement bientôt classique

par Mickael Benhaim, Directeur adjoint de la gestion de taux de Pictet Asset Management

De nombreux pays émergents sont aujourd’hui devenus soucieux de réformes, bénéficient de taux de croissance élevés, affichent des politiques crédibles et des finances publiques saines, leur poids au sein de l'économie mondiale étant appelé à se renforcer. Cette évolution s’est également traduite par une amélioration marquée du profil risque-rendement de la dette émergente en monnaies locales, une tendance qui devrait perdurer dans les prochaines années.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS