Grâce aux smartphones et logiciels, les rêves de l’ère « dot-com » deviennent enfin réalité

-A +A

par ‎Jonathan Curtis, Vice-président, Analyste Franklin Equity Group

Quand la bulle Internet a éclaté il y a presque 20 ans, certains experts prédisaient que le Web allait bientôt infiltrer tous les aspects de notre vie. Certes, il aura fallu 20 ans, mais de nombreuses ambitions d’alors sont effectivement en train de devenir réalité. Il revient ici sur les avancées qui sont en rapport avec ces promesses, et nous présente une technologie qui pourrait bien transformer notre vie dans un avenir proche : l’intelligence artificielle.

Il nous semble que beaucoup des rêves inachevés de l’ère « dot-com » sont finalement en train de devenir réalité, grâce à la convergence de consommateurs hyper-connectés avec des technologies sophistiquées qui permettent aux entreprises d’offrir des services inimaginables il y a encore 10 ans. Ces transformations créent des opportunités dans de nombreux secteurs qui ne viennent pas forcément à l’idée quand on parle de technologies, à l’image des transports, des services financiers et de l’agriculture.

Prenons l’exemple du co-voiturage. Les entreprises qui offrent ces services ne peuvent le faire que grâce aux progrès des GPS, du cloud et des technologies de paiement qui sont disponibles aujourd’hui, avec la possibilité pour les consommateurs d’utiliser ces services à partir de leurs smartphones. Ce succès est aussi dû en partie à l’interface conviviale des applications, qui sont faciles à utiliser pour la plupart des gens.

Dans le secteur des services financiers, les banques ne dépendent plus autant qu’avant de leurs agences physiques, car les consommateurs effectuent une part croissante de leurs transactions en ligne, et en particulier depuis leur téléphone mobile. Les gens peuvent désormais déposer des chèques ou faire des virements d’une simple pression du doigt. La banque mobile a pris tant d’importance que pour la plupart des clients, une agence bancaire se révèle quasiment superflue : en effet, l’essentiel des activités qu’ils opèrent peut facilement être effectué à domicile, au travail ou même dans les transports.

Ces progrès ont même atteint l’industrie agricole, où les cultivateurs se servent des technologies pour accroître le rendement de leurs exploitations. Par exemple, il existe une application mobile qui utilise la technologie du GPS et un logiciel propriétaire basé sur les caractéristiques d’élévation, de climat et de géologie des terrains pour prédire la qualité du sol, et qui peut interagir avec des capteurs souterrains de température et d’humidité pour définir le meilleur moment pour semer.

L’intelligence artificielle devient réalité

Les informations qu’on obtient sur la qualité des sols sont bien sûr utiles à leur cultivateur, mais elles peuvent aussi servir à d’autres exploitants. Et si les données recueillies (et d’autres quantités de données sur une infinité de sujets dans le monde) pouvaient être facilement collectées et analysées ? En réalité, beaucoup de géants technologiques commencent à le faire avec l’aide d’une autre technologie qui a connu des progrès fulgurants depuis les premiers jours de l’ère dot-com : l’intelligence artificielle (IA).

En résumé, grâce aux technologies d’IA, les ordinateurs peuvent accomplir des tâches nécessitant habituellement l’intervention d’une intelligence humaine : analyse de données, reconnaissance du langage, prise de décision et traduction. Les technologies d’IA peuvent aider à donner un sens à des quantités énormes d’informations, afin que les êtres humains puissent les exploiter.

Selon nous, un des domaines majeurs où s’emploient les technologies d’IA est celui des thérapies contre le cancer. Par exemple, une grande entreprise technologique aide les médecins à fournir à leurs patients des traitements efficaces et individualisés grâce à une méthode intuitive qui fait le tri parmi les recherches sur le cancer disponibles en ligne.

Une autre entreprise, spécialiste de la distribution en ligne, a investi dans les technologies IA, mais pas seulement pour prédire quels produits les consommateurs sont les plus susceptibles d’acheter. Elle est en train d’améliorer l’un de ses propres produits (un service automatique vocal capable de répondre aux questions, de diffuser de la musique et de lire les journaux) pour que celui-ci comprenne mieux l’intention des utilisateurs lorsqu’ils lui émettent une instruction.

Ces entreprises et d’autres peuvent selon nous bénéficier de l’intégration accrue de l’intelligence artificielle dans les services que nous utilisons au quotidien. Nos appareils pourront mieux comprendre pourquoi nous nous en servons et remplir leur mission plus efficacement.

De plus, les progrès véhiculés par les technologies d’IA vont certainement tirer la demande en infrastructures de cloud computing, de paiement et de sécurité : ainsi, les sociétés spécialisées dans la sécurité jouent un rôle incroyablement important dans le succès que peuvent rencontrer les initiatives autour de l’IA. En effet, il faut s’attendre à ce que les cyber-attaques deviennent de plus en plus nombreuses dans un monde où les consommateurs sont de plus en plus digitalisés, avec de plus en plus de données disponibles à des endroits qui ne les stockaient pas auparavant et un nombre croissant de transactions réalisées en ligne. Nous pensons donc que les fournisseurs de services et de solutions de sécurité sont bien positionnés pour répondre à ces nouveaux enjeux.

Consolidation dans le secteur des semi-conducteurs

Naturellement, il existe des secteurs technologiques établis depuis bien plus longtemps et dans lesquels les changements sont loin d’être aussi rapides. C’est le cas des semi-conducteurs, un secteur incontestablement mature qui peine à se développer à cause du ralentissement du marché des ordinateurs de bureaux et des téléphones portables. Toutefois, ses performances se redressent depuis peu. Nous pensons que cela est lié à un mouvement de consolidation, même si nous sommes également en présence de tendances intéressantes qui pourraient finir par donner de nouvelles impulsions, à l’image de l’ et des voitures autonomes.

Il nous semble que les investisseurs ont privilégié les entreprises ayant participé à ce mouvement de consolidation et qu’ils devraient continuer à le faire. Dans un contexte de croissance ralentie, beaucoup de sociétés réalisent des fusions et acquisitions stratégiques pour réduire leurs coûts, augmenter les efficiences ou accéder à des marchés au développement plus rapide. Parmi les secteurs qui présentent le meilleur potentiel, il y a notamment les entreprises de semi-conducteurs exposées aux régulateurs intégrés ou aux convertisseurs analogique-numérique, deux technologies très utilisées dans les appareils connectés que j’ai évoqués ci-dessus.

Globalement, les perspectives de fusions et acquisitions sont positives dans le secteur technologique. Les taux d’intérêt sont toujours bas et beaucoup de grandes entreprises possèdent une trésorerie abondante. Les géants technologiques pourraient très bien chercher à se développer en rachetant des équipes talentueuses et/ou des technologies innovantes.

Innovation & Environnement: