Que se passe-t-il lorsque le robinet à liquidités commence à se fermer ?

-A +A

par Witold Bahrke, Stratégiste chez Nordea Asset Management

Au quatrième trimestre, la Fed mettra un terme définitif à sa politique d'assouplissement quantitatif, la plus grande expérimentation de l'histoire monétaire récente. Une période pendant laquelle les liquidités n’ont jamais été aussi abondantes.

En bref, cela signifie que l'un des plus importants - sinon le plus important - moteur macroéconomique derrière le rendement des actifs au cours des 9 dernières années post-crise, change lentement de direction. Inutile de dire que cela pourrait avoir des répercussions profondes sur l'économie mondiale et sur les marchés financiers.

Cela signifie également que les acteurs du marché s’engagent en terres inconnues. Il n'y a pas d'exemple dans les manuels scolaires de « resserrement monétaire », et jamais aucune autre banque centrale n’a tenté un pareil exercice. Dans ce contexte, notre commentaire trimestriel essaie de répondre aux questions-clés suivantes :

  • Du « Quantitative Easing » au « Quantitative Tapering » - pourquoi est-ce important ?
  • Perspectives économiques : les conditions monétaires sont-elles déterminantes ?
  • Comment le marché réagira-t-il à la réduction du bilan de la Fed ?

À moins que d'autres facteurs macroéconomiques ne prennent le relais de l’argent bon marché, nous sommes sans doute proches d’une période de plus grande volatilité et de vents contraires sur les actifs risqués. Bien que les taux d’intérêt puissent se tendre à court terme, ils devraient rester bas à moyen terme.

Marchés Financiers: