Vers une période de croissance plus faible

-A +A

par Darren Williams, Director of Global Economic Research chez AllianceBernstein (AB)

L'augmentation des tensions commerciales et le resserrement des conditions financières présagent une période de croissance mondiale plus faible. Nous avons réduit nos prévisions pour 2019 pour la zone euro (1,6%) et le Japon (1,1%), mais nous pensons que la croissance américaine restera forte (2,3%).

Les évolutions en Chine pourraient être déterminantes. Nous prévoyons que la croissance restera stable au second semestre de 2018. Mais un assouplissement substantiel de leur politique sera nécessaire pour éviter un fort ralentissement l'an prochain.

Malgré une croissance plus faible, l’inflation semble augmenter. Cela s’explique par un ralentissement qui restera probablement faible et que une utilisation des capacités déjà élevée. C'est aussi parce qu'une guerre commerciale pèserait aussi bien sur l'offre que sur la demande.

A partir du moment où le ralentissement reste modeste, nous nous attendons à ce que les banques centrales des marchés développés continuent à retirer lentement leurs mesures de relance de la politique monétaire, ce qu’elles ne feront sans doute pas toutes au même moment.

Nous pensons que les rendements obligataires augmenteront et que le dollar s'appréciera modérément par rapport à la plupart des autres devises. Et nous notons toujours des défis à venir concernant les actifs risqués.

Mondialisation: