-A +A

Allemagne : la débâcle en Bavière affaiblit encore un peu plus la grande coalition

par Philippe Vilas-Boas, Economiste chez Crédit Agricole

Les résultats des élections régionales en Bavière marquent le déclin de la CSU. Le parti de l’union chrétienne-sociale n’obtient que 37,2% des voix, soit 10 points de moins qu’en 2013. Le parti social-démocrate perd lui aussi en prestige, avec dorénavant moins de 10% des suffrages exprimés, contre plus de 20% lors des dernières législatives. À l’inverse, le parti des Verts devient le deuxième parti du Land en progression de 8 points. Il est suivi de près par le parti des électeurs libres avec 11,6% des voix et l’AfD qui atteint dorénavant 10,2% des votes.

Politiques: 

Guerre commerciale américaine : l’ennemi se précise

par Julien-Pierre Nouen, CFA, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée et Matthieu Grouès, Directeur des gestions institutionnelles Responsable de la stratégie et de l’allocation d’actifs chez Lazard Frères Gestion

L’emploi d’une rhétorique protectionniste avait grandement contribué aux succès de Donald Trump dans des Etats industriels traditionnellement démocrates lors des présidentielles de 2016. Sa première année de mandat n’avait cependant pas été marquée par des annonces fortes sur ce plan-là, ce qui avait rassuré les investisseurs et les analystes. Mais depuis février 2018, Donald Trump s’est rattrapé avec de nombreuses annonces. Derrière le bruit et la fureur, les évolutions récentes semblent décrire une stratégie peut-être plus construite qu’il n’y paraît.

Mondialisation: 

Chute soudaine de l’appétit pour le risque

par William de Vijlder, Chef économiste de BNP Paribas

L’explosion de la volatilité sur les marchés actions aux États-Unis, avec ses effets de contagion, n’est qu’une réaction différée à la remontée assez significative des rendements obligataires depuis la deuxième quinzaine d’août

Les anticipations implicites d’inflation sur les marchés n’ayant guère évolué, la hausse des taux longs reflète celle des rendements réels, elle- même liée aux chiffres relatifs à une forte croissance

La relation entre les variations hebdomadaires des rendements et la performance du marché actions est historiquement faible

Marchés Financiers: 

Brexit, le brouillard au bout du tunnel

par Frédéric Rollin, Senior Investment Adviser chez Pictet AM

Déclarations emphatiques, menaces hyperboliques, les langues se délient sur le Brexit. Mais les dents se cassent sur l’Irlande.

Et l’Europe reste de marbre: en cas de sortie du Royaume-Uni, une forme de contrôle devra être mise en place sur les produits anglais. Pour les Britanniques, une frontière à l'intérieur de l’Irlande est incompatible avec les accords de Belfast et mettrait en danger l’unité du royaume en réveillant la volonté d’indépendance irlandaise.

Les négociations sur le Brexit tournent donc en rond et les voix pro-européennes brandissent l’idée d’un nouveau référendum. Si de telles stratégies ont déjà connu le succès, au Danemark en 1993 et en Irlande en 2002, leur victoire est en l’espèce loin d’être acquise, car l’avancée du Bregret dans les sondages reste fragile et il sera difficile de trouver suffisamment d’élus pour soutenir un second vote.

Politiques: 
Flux RSS