-A +A

L’arbitrage sur M&A : une grande décorrélation par rapport aux principales classes d’actifs

par Fabienne Cretin et Stéphane Dieudonné, Directrice Gestion et Gérant Performance Absolue-Arbitrage Actions chez OFI AM

Le contexte actuel est plutôt favorable à l’arbitrage sur fusions/acquisitions : les opérations annoncées sont nombreuses et offrent ainsi un large choix. L’activité M&A a bondi de 35 % en Europe en 2017, tandis que le marché américain poursuit sur la bonne tendance de 2016, avec un nombre d’opérations toujours aussi élevé. La conjoncture économique actuelle devrait d’ailleurs continuer à être porteuse, car la croissance relativement atone et les coûts de financement attractifs incitent les dirigeants d’entreprises à aller chercher des relais de développement à travers des acquisitions.

Marchés Financiers: 

Le frein est mis au crédit

par Steen Jakobsen, Chief Investment Officer chez Saxo Bank

Après une période prolongée d'expérimentations en matière de politique monétaire, le crédit se retire des marchés mondiaux. Si ce processus est nécessaire, l'impulsion du crédit révèle que la croissance mondiale devrait réagir en s'orientant vers la récession.

La période de près de 10 ans d'expérimentations en matière de politique monétaire que nous avons vécue arrive-t-elle à sa fin ? Selon les médias financiers, il semblerait que cela soit le cas. En revanche, la Réserve fédérale poursuit avec détermination sa stratégie de hausse des taux et indique que le resserrement devrait s'accroître au lieu de se réduire.

Pendant ce temps, la Banque du Japon explore les options de sortie de son programme d'assouplissement quantitatif, et la Banque centrale européenne envisage un ralentissement progressif des achats de titres.

Politiques: 

Arabie saoudite : le modèle rentier à l’heure des réformes et des crises régionales

par Olivier Le Cabellec, Economiste chez Crédit Agricole

La chute durable des prix du pétrole autour de 50 dollars le baril remet en cause l’économie profondément rentière de l’Arabie saoudite qui tire 90% de ses revenus fiscaux, 80% de ses revenus d’exportation et 40% de son PIB de la production de pétrole.

La chute des recettes pétrolières a entraîné l’apparition de déficits jumeaux élevés et un ralentissement de la crois- sance du PIB. Les mesures d’ajustement prises sont assez vigoureuses (hausse de la dette souveraine, baisse des sub- ventions, hausse encore modeste des impôts et suspension de projets immo- biliers étatiques). Mais elles sont un peu trop pro-cycliques, ce qui affecte la croissance, et manquent parfois de fermeté.

Mondialisation: 

L’hymne comme reflet d’une nation

par Cyrille Geneslay, Gérant allocataire chez CPR AM

Qu’il soit imposé par l’usage ou choisi par les gouvernements, l’hymne national est un chant patriotique riche d’une histoire qui lui est propre. Cette histoire puise souvent sa source dans les épreuves les plus dures que le pays a traversées et rappelle les valeurs fondamentales de la nation. Ainsi la Marseillaise est un chant de guerre révolutionnaire appelant à la résistance du peuple français face à la tyrannie étrangère. C’est une invitation au combat, une lutte pour la liberté. « La bannière étoilée », quant à elle, est un hommage au drapeau américain flottant sur le fort Mc Henry et au sacrifice des hommes et des femmes morts de l’avoir protégé. L’origine du « God Save the Queen » en revanche est plus controversée.

Politiques: 
Flux RSS