-A +A

Chine : l’activité reste stable en juillet, vigilance sur l’investissement

par Thuy Van Pham, Economiste Marchés émergents chez Groupama AM

En Chine, la dynamique de l’activité est restée relativement stable en juillet. La production industrielle a progressé de 6 % sur un an, un peu en dessous du rythme de 6,2 % observé en juin. Les statistiques des principaux secteurs de l’industrie ont même montré un tableau plus positif. La production de ciment poursuit sa reprise au même rythme que celui observé depuis mars, tandis que la production d’acier, d’électricité et d’automobiles ont accéléré. Parallèlement, les statistiques de l’activité des services, de consommation des ménages (ventes au détail et immatriculations de véhicules) et du marché immobilier suggèrent qu’il n’y a pas de matière à s’inquiéter.

Néanmoins, trois points méritent d’être soulignés :

Mondialisation: 

L’hélicoptère monétaire au Japon : une « irresponsabilité crédible »?


par Steve Donzé, Stratégiste Macro Senior, et Hiroshi Matsumoto, Responsable investissements Japon chez Pictet

L’appréciation récente du yen a assombri les perspectives de l’économie nippone, dans un contexte où la Banque du Japon (BoJ) semble être à court de munitions pour stimuler la croissance et l’inflation, ce qui suscite des inquiétudes grandissantes. La banque centrale n’a pas encore exploité toutes ses options. En effet, il lui reste encore une arme puissante et radicale, qui ranimerait à coup sûr l’inflation mais rendrait la BoJ techniquement insolvable.

La Banque du Japon se trouve à un tournant décisif. Son programme d’assouplissement monétaire quantitatif et qualitatif (QQE) mené depuis 2013 s’est révélé inefficace: il n’est pas parvenu à hisser le taux d’inflation vers son objectif de 2% ni à rehausser les anticipations d’inflation.

Mondialisation: 

Repères pour un retour de vacances

par Philippe Waechter, Directeur de la recherche économique chez Natixis AM

Au retour de vacances il est toujours nécessaire de se remettre les indicateurs à l’esprit.

Je vous propose une série de graphes avec un commentaire rapide pour reprendre mes publications sur ce blog.

Mondialisation: 

Le risque politique fait son come back

par Christopher Dembik, Responsable de la recherche macroéconomique du Groupe Saxo Bank

Les investisseurs ont vite appris qu’il n’y a pas d’été calme sur les marchés financiers. Depuis la victoire des partisans du Brexit au Royaume-Uni, les risques ont considérablement augmenté. Les voyants sont rouges pour l’économie mondiale. Les PMI mondiaux indiquent que l’économie a connu son pire trimestre depuis 2012, les premiers signes d’une récession au Royaume-Uni apparaissent et, surtout, les risques géopolitiques continuent de croitre, en particulier en Europe. Cela pourrait être le principal moteur d’évolution des marchés financiers et de l’économie mondiale dans les mois à venir.

Mondialisation: 
Flux RSS