-A +A

« Reflation trade » et « Trump trade » : comment investir en période d’incertitude

par Christophe Donay, Responsable de l’allocation d’actifs et de la recherche macroéconomique, Chef stratège chez Pictet

Depuis le début de l'année, les actions américaines et européennes se sont particulièrement bien comportées, avec une performance respective de +4,85% (en EUR, dividendes réinvestis) pour l'indice Stoxx 600 et +5,20% (en EUR, div. réinvestis) pour l'indice S&P500 (respectivement +7,40% pour le Stoxx 600 et +5,20% pour le S&P 500 en USD, div. réinvestis) le tout calculé à la clôture du 24 mars 2017. Ces hausses s'expliquent à la fois par une amélioration des fondamentaux économiques et les espoirs de relance aux Etats-Unis. Mais les marchés se situent désormais à une croisée des chemins, une accélération de la performance et une correction étant simultanément envisageables.

Marchés Financiers: 

Pays « super âgés » et inflation : étude de cas

par Marie-Hélène Duprat, Economiste chez Société Générale

Avec plus de 20 % de sa population ayant atteint ou dépassé 65 ans, le Japon est devenu, en 2006, le premier pays
 « super âgé » selon les critères des Nations Unies1. Quelques années plus tard, l’Allemagne et l’Italie l’ont rejoint au sein du club du quatrième âge qui devrait grandement s’étoffer dans les prochaines années. D’ici 2020, le monde comptera en effet 13 pays super âgés, principalement en Europe, et d’ici 2030, ce nombre passera à 34 et inclura Hong Kong, la Corée du Sud, les États-Unis et le Royaume-Uni.

Politiques: 

Union européenne : comment parler d’Europe ?

par Frédérique Cerisier, Economiste chez BNP Paribas

Le traité de Rome a été signé voilà 60 ans. Comment le célébrer sans prendre la mesure des obstacles auxquels se heurte aujourd’hui au projet européen ?

La Commission européenne tente d’éclairer l’avenir en définissant cinq scénarios d’évolutions possibles.

Les dirigeants des plus grands Etats de la zone euro semblent avoir déjà fait le choix d’une Europe à plusieurs vitesses. Mais ce choix n’est sans doute pas le plus clair quant à l’avenir du projet européen, ni sans risques.

Politiques: 

Chères actions américaines...

par Raphaël Gallardo, Stratégiste multi-assets Investissement et Solutions Clients chez Natixis AM

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le marché actions américain n’est qu’à 1% de son sommet historique, la volatilité implicite (VIX) languit proche de son étiage historique, alors que le FOMC se réunit. Le comité de politique monétaire devrait entériner une hausse de taux clairement annoncée au marché avant la période de silence de deux semaines. Le volte-face de la Fed a pu surprendre : alors que le comité de février laissait planer le doute, une majorité de participants ont martelé sur plusieurs jours le message qu’une hausse de mars était devenue inévitable, malgré l’absence de publications économiques susceptibles d’infléchir le scénario central de la Fed dans un sens comme dans l’autre.

Marchés Financiers: 
Flux RSS