-A +A

La situation allemande crée un risque majeur pour l’Europe

par Philippe Waechter, Directeur de la recherche économique chez Natixis AM

L’Europe est dans une position inconfortable après l’échec dans la mise en place d’un gouvernement de coalition en Allemagne.Jusqu’à présent, Angela Merkel menait la négociation pour un gouvernement regroupant les deux volets du parti conservateur (CDU et CSU), les libéraux (FDP) et les verts.

Cette négociation a échoué en raison de positions opposées sur l’écologie (ampleur de la réduction de CO2 et comment y parvenir), les flux migratoires (sur le plafond de 200 000 réfugiés par an et sur le regroupement familial), la fiscalité (impôt de solidarité pour continuer le financement de l’Allemagne de l’est et opposition du FDP à un budget européen proposé par Emmanuel Macron) et l’éducation.

Politiques: 

Or, Mines & Ressources Naturelles... Bienvenue Monsieur Powell !

par Arnaud du Plessis, Gérant actions thématiques spécialisé sur l’or et les ressources naturelles chez CPR AM

Les cours de l’or ont évolué sans réelle tendance depuis début octobre, au sein d’un intervalle $1260/$1306/oz. Pris entre deux feux, le marché de l’or a subit d’une part la poursuite du rebond du dollar et profité d’autre part de la remontée des perspectives inflationnistes US, parallèlement à la hausse des matières premières, et du pétrole en particulier. L’annonce de la nomination de Jérôme Powell a aussi constitué un élément positif.

Côté platinoïdes, la fièvre du palladium continue. Les cours ont dépassé la barre des $1000/oz pour la 1ère fois depuis 2001, dépassant maintenant ceux du platine de près de 10%.

Marchés Financiers: 

Une question d’éducation

par Bryony Deuchars, Gérante de portefeuille Actions Marchés Emergents & Asie Pacifique chez Aviva Investors

L'éducation est essentielle pour assurer la croissance des pays en développement. Selon l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), offrir à chaque enfant un accès à l'éducation et aux compétences nécessaires pour participer pleinement à la société augmenterait le PIB de 28% dans les pays à bas revenu et de 16% dans les pays à revenus élevés au cours des 80 prochaines années.

On peut donc se demander quels sont les pays qui mettent en œuvre avec succès des programmes d'éducation pour améliorer les conditions de vie, la prospérité et la croissance. Et quelles sont les conséquences pour l'investisseur de cette corrélation entre supériorité de l'éducation et réussite économique.

Politiques: 

Wall Street et les économistes

par William de Vijlder, Chef économiste chez BNP Paribas

D’une manière générale, les économistes suivent avec intérêt le comportement des marchés financiers. Le prix d’un actif dépend à la fois des flux de paiements, du taux d’intérêt et de la prime de risque exigée par les investisseurs. La dynamique de ces facteurs est très cyclique et on peut considérer que le prix d’un actif (action, obligation, bien immobilier, etc.) reflète, dans une certaine mesure, les attentes des investisseurs en matière de croissance et de taux d’intérêt.

Marchés Financiers: 
Flux RSS