-A +A

Trump, touché mais pas coulé

par Luca Paolini, Chief Strategist, Patrick Zweifel, Chief Economist chez Pictet Asset Management

Le résultat des élections américaines de mi-mandat a permis à l'opposition démocrate de remporter une victoire partielle, dans une évolution qui pourrait remodeler une partie de l'agenda économique du président Trump

Politiques: 

Crise = opportunité ?

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

Nous faisons référence au fameux idéogramme chinois, où le signe graphique qui représente le concept de crise signifie également opportunité. Le mois d’octobre a été rude. Les investisseurs sont confrontés à une phase boursière anxiogène, pour de multiples raisons que nous avions évoquées lors de notre publication d’octobre : la volatilité des marchés avait ainsi été un peu oubliée après plusieurs années de soutien des Banques Centrales et une année 2017 haussière en « ligne droite »... Comme à chaque consolidation un peu sévère, le moral des investisseurs flanche... alors que se profilent probablement des opportunités...

Marchés Financiers: 

Un début d’automne agité

par Emmanuel Auboyneau, Gérant Associé, et Xavier d'Ornellas, Gérant Associé Pôle Gestion Flexible chez Amplégest avec la participation de Jean-Michel Mourette, Economiste (Eureka Finance)

L’automne, post scriptum du soleil écrivait l’avocat Pierre Véron... En ce début d’automne 2018 les nuages s’amoncèlent sur les marchés financiers. Pourtant, l’économie mondiale n’a pas connu d’inflexion notable susceptible d’expliquer ce brutal changement de tendance. Bien sûr, le ralentissement en Chine, en partie lié aux mesures commerciales du président Trump, doit être surveillé. Mais le pays dispose toujours de marges de manœuvre budgétaires, fiscales et monétaires pour que l’atterrissage se fasse en douceur.

Mondialisation: 

Les marchés européens restent fébriles

par Tom Stubbe Olsen, Fondateur de Mensarius AG, Gérant et responsable de la stratégie « value » Europe chez Nordea Asset Management

Au cours des dernières semaines, les conséquences de la guerre commerciale, le regain d’inflation et les inquiétudes autour de la situation budgétaire en Italie ont été les principales thématiques qui ont pesé sur les marchés européens.

Les tensions commerciales ne diminuent pas

Les conséquences de la situation instable entre les États-Unis et leurs partenaires commerciaux ont continué de faire les gros titres au cours des dernières semaines, affectant les marchés boursiers. L’entrée en vigueur des nouveaux droits de douane entrainera une hausse des prix des importations et risque de pousser l'inflation à la hausse.

Marchés Financiers: 
Flux RSS