Innovation & Environnement

-A +A

Une ambiance électrique

par Frédéric Rollin, Senior Investment Adviser chez Pictet AM

Le mois de juillet 2019 a été le plus chaud depuis 1880, battant le record de 2016. Les températures montent, la population s’inquiète et les gouvernements passent à l’action. Durant le seul mois de septembre, les autorités chinoises et allemandes ont annoncé des dépenses importantes en faveur du climat.

Les entreprises ont anticipé ce mouvement. Grâce à leurs efforts, l’éolien et le solaire seront bientôt plus économiques que le charbon et le nucléaire. A la rentrée, Los Angeles signait ainsi un contrat jumbo de fourniture d’électricité solaire à un prix défiant toute concurrence par rapport aux énergies fossiles.

Plus compétitive et portée par l’opinion publique, l’électricité renouvelable accélère son développement et remplace progressivement les énergies fossiles.

Innovation & Environnement: 

Les désordres climatiques s’accentuent aux Etats-Unis

par Juliette Cohen et Bastien Drut, Stratégistes chez CPR AM

D’après l’Agence Spatiale Européenne, jamais un mois de juin n’avait été aussi chaud à la surface de la Terre qu’en 2019. Il est désormais manifeste que les désordres climatiques se sont intensifiés ces dernières années. Cela a effectivement été clair aux Etats-Unis lors des derniers mois. Nous reviendrons dans ce texte sur les catastrophes climatiques qu’a connues la première économie mondiale et nous nous focaliserons notamment sur leurs coûts. Enfin, nous verrons que la multiplication des désordres climatiques est en train de provoquer une prise de conscience générale.

Innovation & Environnement: 

Quand l'ESG devient concret : le rôle des actifs réels dans la construction d'un avenir durable

par Laurence Monnier, Directrice de la Stratégie et de la Recherche, Solutions de Rendements Alternatifs chez Aviva Investors

Les actifs physiques, notamment les infrastructures et l’immobilier, ont un rôle essentiel à jouer dans la transition vers une économie plus durable et un monde plus écologique. Lorsqu’ils financent ces actifs, les investisseurs attachent une très grande importance à ces problématiques et la prise en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) devient une des obligations fondamentales d'un gérant d’actifs envers ses clients.

Innovation & Environnement: 

Transition énergétique et géopolitique mondiale : un mélange explosif ?

par Jean-Jacques Nieuviaert, Président de la Société d'études et de prospective énergétique

Le 11 janvier 2019, lors de l’assemblée générale de l’IRENA[1], la « Global Commission on the Geopolitics of Energy » a présenté un rapport intitulé « A New World ». Partant du constat de départ que l’essor des renouvelables est inexorable, le rapport en évoque les conséquences géopolitiques et socio-économiques. Selon lui, à l’inverse des énergies fossiles, les énergies renouvelables sont disponibles sous une forme ou une autre dans la plupart des zones géographiques du monde. « Cette abondance permettra de renforcer la sécurité énergétique et de favoriser une plus grande indépendance énergétique de la plupart des Etats.

Innovation & Environnement: 

Surcharge de données ESG : l’intelligence artificielle à la rescousse

par Tegwen Le Berthe, Responsable du développement de l'investissement responsable chez CPR AM

L'un des principaux défis que doivent relever les gérants de portefeuille pour réussir dans le domaine de l'investissement environnemental, social et de gouvernance (« ESG ») est de savoir utiliser les données de manière efficace pour stimuler la création de valeur. Aujourd'hui, tout gérant de fonds ESG doit disposer, comprendre et analyser de grandes quantités de données, allant des normes de sécurité au travail aux émissions de gaz à effet de serre, afin de respecter ses engagements et répondre aux attentes des investisseurs, à savoir intégrer l'analyse ESG dans la gestion de leur portefeuille.

Innovation & Environnement: 

Les nouvelles mobilités : l’important c’est le voyage

par Saurin D. Shah, Gérant principal du fonds Neuberger Berman Next-Generation Mobility

Après la 32ème édition du symposium international du véhicule électrique EVS32, qui s’est tenue à Lyon à la fin du mois de mai, nous souhaitons faire le point sur la thématique des mobilités de nouvelle génération ainsi que sur les enjeux rencontrés par les investisseurs sur ce secteur. Les technologies automobiles ont en effet fortement retenu l’intérêt des marchés, l'actualité étant souvent marquée par quelques grands noms et leurs perspectives variables, naviguant entre des attentes élevées, des inquiétudes quant à leur business model et des enjeux liés au rythme de l'innovation et à l'acceptation des consommateurs. Mais que Tesla, Uber ou Waymo réussissent individuellement à dominer leurs niches respectives à court terme est peut-être moins important que le chemin parcouru actuellement par les mobilités dites de nouvelle génération dans leur ensemble.

Innovation & Environnement: 

La technologie n’est plus un secteur cyclique

par Benoît Peloille, Gérant chez VEGA IM

De nombreux observateurs pointent le niveau élevé de la prime actuellement affichée par les valeurs technologiques. Selon nous, celle-ci témoigne avant tout d’une mutation profonde du secteur, de nature à justifier une évolution dans son traitement boursier, élevant désormais la technologie au rang de secteur de croissance à forte visibilité.

Innovation & Environnement: 

L’éco-consommation : une mégatendance de 1000 milliards de dollars qui influence les décisions des consommateurs

par Hilde Jenssen, Responsable produit, Équipe Fundamental Equities chez Nordea AM

« L’éco-consommation » est un terme qui revêt différentes significations pour de nombreuses personnes. Examinons comment cette tendance se transpose dans le secteur agroalimentaire (les ingrédients alimentaires et les modes de production des produits alimentaires). Pour la plupart des consommateurs, une consommation « verte » est synonyme de « naturelle », c’est-à-dire une alimentation sans produits chimiques, ingrédients artificiels, organismes génétiquement modifiés (OGM) et issue de l’agriculture biologique.

Innovation & Environnement: 

Robotique, intelligence artificielle, Big data, la disruption au service de la croissance potentielle

par Benoit Peloille, Stratégiste -gérant chez VEGA IM

Pour contrer la faiblesse de la croissance potentielle dans un monde développé vieillissant, enrayer le déclin des gains de productivité est une question décisive. Les possibilités offertes par l’avènement de la robotique, du big data et de l’intelligence artificielle apparaissent comme la solution.

Le mystère des gains de productivité. Parmi les raisons évoquées pour expliquer la faiblesse de la croissance potentielle, nombre d’économistes relèvent le déclin des gains de productivité dans la plupart des pays développés. Plusieurs raisons1 sont évoquées pour expliquer cette tendance lourde.

Innovation & Environnement: 

Robotisation : les gagnants et les perdants

par Marie-Hélène Duprat, Conseiller auprès du Chef économiste de Société Générale

L'âge de l’automatisation nous promet la croissance de la production mais aussi le creusement des inégalités, avec d’un côté des salariés peu ou moyennement qualifiés et de l’autre côté des travailleurs très qualifiés de mieux en mieux payés. En outre, la hausse du stock de capital consubstantielle à l’automatisation devrait contribuer à creuser davantage le fossé des inégalités, la propriété du capital étant plus inégalement répartie que le revenu du travail.

Innovation & Environnement: 

Pages

Flux RSS