Innovation & Environnement

-A +A

Problèmes ESG non résolus dans l’industrie canadienne des sables bitumeux

par Nina Hodzic,
Spécialiste ESG Senior chez
 ING Investment Management

Lors d’une récente visite au Canada à l’occasion de la conférence annuelle des signataires de l’UN PRI, j’ai visité avec quelques autres investisseurs des mines de sables bitumeux dans la région d’Alberta. Ce que j’ai entendu et vu là-bas m’a fait comprendre que l’industrie canadienne des sables bitumeux a besoin d’une réglementation plus sévère afin de résoudre avec succès les problèmes environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) auxquels elle est confrontée.

Le magazine The Economist a qualifié l’extraction à ciel ouvert de sables bitumeux dans les forêts d’Alberta de « grande cicatrice sur le paysage » et de « l’une des scènes les plus tristes de destruction humaine ». Selon le Global Forest Watch Canada (GFWC), le Canada a surpassé le Brésil en tant que nouveau « leader mondial » de la déforestation.

Innovation & Environnement: 

Le réchauffement climatique : course de fond ou contre la montre ?

par Charlie Thomas, gérant du fonds Jupiter Global Ecology Growth chez Jupiter Asset Management

Le sommet sur le climat de New-York marque une étape importante dans la lutte contre le réchauffement climatique. Cependant les engagements concrets n’ont pas été à la hauteur des volontés politiques ostensiblement affichées. Il va donc falloir que les gouvernements enclenchent la vitesse supérieure s’ils ne veulent pas rester à la traîne de la société civile.

Innovation & Environnement: 

Les objets connectés : cheval de Troie du Big Data ?

par Stéphane Darracq, PDG de makazi group

Qui se souvient de l’inoffensif lapin Nabaztag et comment imaginer cet aimable compagnon digital en redoutable cheval de Troie du Big Data ? Pourtant, les apparences peuvent être trompeuses : ce gentil lapin est sans conteste l’un des premiers objets connectés dont la finalité est de pénétrer chez son utilisateur et de capter discrètement un maximum de données comportementales sur son hôte.

Depuis l’année 2007 qui a vu le lancement du lapin Nabaztag, la révolution digitale des objets connectés est en marche. Ce lapin était relié à Internet et au téléphone portable de son propriétaire grâce à sa connexion wifi : il permettait d’alerter son utilisateur lors de la réception d’emails et changeait de couleur en fonction de la météo ou du cours de la bourse, tout en répondant à son maitre au moyen d’une commande vocale. C’était en quelque sorte le paléolithique des objets connectés.

Innovation & Environnement: 

De nouvelles opportunités voient le jour dans l’investissement vert

par Charlie Thomas, gérant du fonds JGF Climate Change Solutions chez Jupiter Asset Management

La reprise économique à l’échelle mondiale conjuguée à une stabilisation des politiques environnementales, et l’émergence de nouvelles aires de développement technologique sont autant de facteurs qui peuvent générer des opportunités d’investissement intéressantes pour qui souhaite trouver des solutions d’investissement alliant écologie et rendement de long terme.

Notre credo originel était d’investir dans des entreprises leaders qui fournissent des solutions pour relever les défis environnementaux et ce concept est toujours pertinent 10 ans après, malgré les problèmes que le secteur a récemment rencontrés. Il s’agit d’un secteur en constante évolution qui offre en permanence de nouvelles opportunités.

Innovation & Environnement: 

Les technologies percent la muraille culturelle de Chine

par Renaud Edouard-Baraud, Directeur de la veille de l’Atelier BNP

Ce qui frappe quand on discute avec les occidentaux expatriés ou immigrés dans une ville comme Shanghai, c'est la séparation réelle qui existe entre eux et la population chinoise. Cette barrière tend à s’effacer très graduellement, du fait de l’arrivée dans les entreprises de Chinois avec une expérience universitaire ou professionnelle en Occident, et du retour des enfants de la diaspora chinoise.

Dans l'univers high-tech, c'est la même chose. Google, Twitter et Facebook croissent dans leur coin, bloqués en partie par le « Great Firewall of China » mis en place par le pouvoir central. Dans l'Empire du Milieu, leurs équivalents Baidu, Weibo et Renren s'enracinent avec leurs interfaces bigarrées presque exclusivement en Chinois. Ainsi, les internautes occidentaux n'interagissent que rarement avec leurs homologues sinophiles.

Innovation & Environnement: 

L’avenir sans nuage du Cloud Computing

par Vincent Berny, Directeur du Cloud computing chez Gfi Informatique

Lost in Cloud. Ce n'est pas le titre de la toute dernière super-production américaine mais un simple sentiment face aux (trop ?) nombreuses terminologies et à l’abondante littérature autour du sujet. Alors le Cloud, véritable enjeu ou esbroufe marketing ? Qu'en attendre ? Autant de questions dont il faut trouver les réponses avant de se lancer.

Innovation & Environnement: 

2013 : la victoire par K.O des magasins sur Internet ?

par Jérémie Herscovic, Président et co-fondateur de SoCloz.com

Depuis 15 ans, tout le monde ne cessent de ressasser qu’Internet est et sera partout. Combien de fois avons-nous entendu que les ventes sur Internet avaient encore progressé de 25% ? Humilié sur la place publique de la distribution française, les magasins physiques ont été relégués au même rang que la vieille machine à vapeur.

Erreur ! 2012 a démontré avec force qu’Internet ne traduisait pas un désamour des Français pour les magasins. Bien au contraire, les consommateurs s’accrochent à leurs vieux magasins et leur demande de renouveler leur expérience en se basant sur ce qu’Internet a apporté. Cette demande illustre bien que les magasins physiques sont irremplaçables en matière d’expérience shopping et les remet au centre de la consommation. 2012 a vu Internet se mettre au service des magasins. 2013 enfoncera le clou : Internet fera allégeance aux magasins physiques.

Innovation & Environnement: 

Le web c’est bientôt fini !

par Alexandre Hezez, Responsable de la gestion chez Convictions Asset Management

La démocratisation des smartphones, tablettes et autres objets connectés bouleverse les modes de vie et fait apparaitre de nouvelles habitudes de consommation et des opportunités inédites. L’année 2013 va marquer un tournant historique dans l’industrie puisque, en base installée, à partir du 2ème trimestre il y aura plus de smartphones et de tablettes que de PC et d’ordinateurs portables dans le monde.

On observe un bond dans l’équipement de ces smartphones et tablettes, accompagné d'une explosion de la connexion en mobilité.

La question se pose alors des changements de modèle économique de nombreux secteurs et notamment ceux qui utilisent internet comme vecteur de développement via les sites web classique. Tous les acteurs devront s’adapter à cette nouvelle réalité.

Innovation & Environnement: 

Co creation, Co innovation, Co Management, l’ère du co

par Louis Treussard, CEO de L’Atelier BNP Paribas

Mouvement des pigeons en réaction aux mesures du gouvernement, rapport Gallois pour relancer la compétitivité et l’emploi, apport du crédit impôt recherche de 20 milliards, questionnement sur la robotisation des entreprises françaises, constat de la difficulté à conserver nos brevets... Chaque jour apporte son lot de constats, d’interrogations, de mesures, d’analyses et de commentaires pour relancer l’économie.

Pour ma part, il est un autre mouvement qui doit être initié par les grandes entreprises traditionnelles, elles mêmes devant savoir tirer les leçons d’agilité reçues des « pure players » du web qui ont fondé une partie de leur développement sur l’apport d’acteurs externes à leur entreprise : les start-up.

Innovation & Environnement: 

Apple vs Samsung

par Stuart O’Gorman, gérant du Henderson Horizon Global Technology Fund

Le 24 août dernier, le tribunal californien de San José a rendu son verdict sur la violation présumée de 7 brevets portant notamment sur la technologie d’écran tactile multi-points, l’interface graphique, ainsi que sur l’aspect extérieur et le mode de fonctionnement des appareils. Le jury s’est prononcé en faveur d’Apple sur 6 des 7 brevets et a débouté toutes les demandes reconventionnelles de Samsung (portant sur 5 brevets).

Samsung est donc condamné à payer un montant minimum de 1.05 milliards de dollars US de dommages et il est fort probable qu’Apple dépose des demandes d’injonctions pour empêcher la vente de plusieurs produits Samsung aux Etats-Unis.

Innovation & Environnement: 

Pages

Flux RSS