Marchés Financiers

-A +A

2020 : vers une croissance plus faible et des rentabilités amoindries

par Christophe Donay, Responsable de l’allocation d’actifs et de la recherche macroéconomique, Chef stratégiste chez Pictet WM

L’éventualité d’un ralentissement marqué, voire d’une récession aux Etats-Unis fait débat depuis quatre ans. Si nous avons jusqu’ici considéré que les mécanismes endogènes étaient suffisamment puissants pour écarter ce scénario, l’année 2020 pourrait être différente. Pourquoi ? Parce qu’une accumulation de forces conduisant à une récession a formé une vague, dont l’onde de propagation a débuté avec la guerre commerciale. Elle se propage par étapes, selon une séquence imparable.

Marchés Financiers: 

Zone euro : assouplissement quantitatif et risques d’instabilité du marché

par William de Vijlder, Chef économiste chez BNP Paribas

Pour ceux qui apprécient de temps à autre de boire un verre le soir après une dure journée de travail, il est tentant d’en prendre un deuxième, puis un autre. Attention toutefois à ne pas abuser des bonnes choses car les réveils peuvent s’avérer difficiles. Une politique monétaire très accommodante sur une longue période produit les mêmes effets. On se félicite d’abord du coup de pouce donné à la croissance et des emplois qu’elle a permis de créer. Puis place à l’inquiétude face aux possibles effets secondaires, pour ne pas dire les effets indésirables.

Marchés Financiers: 

La réactivation du QE va-t-elle ou non améliorer le sort des banques de la Zone Euro ?

par Erick Muller, MBA, Directeur Produits et Stratégie d’Investissement et Craig Guttenplan, CFA, Analyste crédit senior chez Muzinich & Co

Quel pourrait être l’impact des dernières mesures d’assouplissement de la Banque Centrale Européenne sur le profil de crédit des banques de la Zone Euro ? La réactivation récente du programme d’assouplissement quantitatif par la Banque Centrale Européenne (BCE) a reçu un accueil mitigé de la part des opérateurs de marché et au sein même du Conseil des gouverneurs1. Cette décision est selon nous à prendre en compte dans le cadre de l’évaluation des profils de crédit des banques européennes.

Marchés Financiers: 

Alibaba et les deux places de cotation

par Vincent Boy, Analyste marché chez IG France

Le géant de l’internet Alibaba est depuis ce matin négociable sur deux places de cotation, New York et Hong Kong. Cette introduction retardée de quelques mois et réduite à « seulement » 12,5Mds$ est la plus importante levée de fonds à Hong Kong depuis 2010. Le groupe avait déjà levé 25Mds$, la plus importante levée de l’histoire, en 2014 avant d’être coté sur l’indice américain S&P500.

Marchés Financiers: 

Les grandes tendances de l'investissement responsable à l'horizon 2020

par Charlie Thomas, Head of Strategy, Environment & Sustainability chez Jupiter AM

Si la seule constante dans la vie est le changement, celui-ci semble souvent survenir par vagues successives. C'est particulièrement vrai dans le domaine de l'investissement durable, où nous entrons dans une nouvelle décennie en anticipant une accélération de la récente dynamique qui était parfois absente de la dernière décennie.

Examinons les échéances que nous prévoyons pour 2020 :

Marchés Financiers: 

Supernova

par Cyrille Geneslay, Gérant allocataire chez CPR AM

Il existe, dans la vie d’une étoile un moment critique où, ayant épuisé l’ensemble de ses réserves d’hydrogène, son cœur finit irrémédiablement par s’effondrer sur lui-même. Il entraîne alors une réaction en chaîne qui s’accompagne d’une augmentation brève, mais intense de sa luminosité. Vu de la Terre, le risque est grand pour l’astronome béotien de l’interpréter comme l’apparition d’une nouvelle étoile, d’y voir le début d’une histoire qui en réalité se termine. Mais les erreurs d’analyse ne sont malheureusement pas l’apanage des astronomes en culotte courte, et nombreux sont les économistes chevronnés qui, désinhibés par des progressions boursières extraordinaires, prophétisaient dès 2001 l’émergence d’une économie nouvelle, ou les analystes de risque qui voyaient dans les subprimes l’opportunité d’investir sur des supports à fort rendement et « sans risque ».

Marchés Financiers: 

Epargne longue : un rôle crucial pour le financement durable de notre économie

par Gilles Guez, Directeur Général de BFT IM

Afin de flécher davantage l’épargne des Français vers l’économie réelle, les pouvoirs publics multiplient les initiatives, à l’image de la récente loi Pacte. Les sociétés de gestion ont également un rôle majeur à jouer en améliorant la lisibilité de leurs offres et en généralisant l’investissement socialement responsable.

Marchés Financiers: 

Retour des investisseurs sur les marchés : le pire n’était donc pas certain…

par Jean-Jacques Friedman, Chief Investment Officer chez Natixis Wealth Management

L’apaisement des tensions géopolitiques, les niveaux records des taux bas (qui ne correspondent pas à la réalité de la situation économique) et la réduction de la sous-exposition aux marchés actions par la majeure partie des investisseurs restent les principaux facteurs de soutien aux actifs risqués. De plus, les indicateurs économiques marquent ce mois-ci une inflexion, qui a conduit les investisseurs à reconsidérer leurs prévisions pour les prochains mois. Cette nouvelle perception plus favorable du contexte vient conforter le scénario privilégié jusqu’ici par les équipes de Natixis Wealth Management. Retour sur leur analyse de l’environnement économique et les décisions de gestion prises récemment.

Marchés Financiers: 

Rendements obligataires et marchés actions : les raisons de la récente hausse

par William de Vijlder, Chef économiste chez BNP Paribas

Les marchés actions américains ont affiché des performances particulièrement robustes ces dernières semaines (graphique 1), un constat qui vaut également pour leurs homologues européens. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer : une amélioration de la croissance bénéficiaire attendue, une révision à la baisse des perspectives de taux d’intérêt ou un repli de la prime de risque demandée par les investisseurs.

Marchés Financiers: 

« Strong Bull » ou « Bull Trap » ?

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

Wall Street vient de dépasser ses plus hauts niveaux historiques, entraînant l’ensemble des places boursières internationales. Le mois d’octobre tant redouté s’achève donc positivement à la faveur d’une stabilisation macroéconomique, d’un réchauffement des relations sino-américaines et... d’investisseurs prudents qui ont globalement trop de cash en portefeuille. Alors, s’agit-il d’une tendance forte ou d’une sorte de « piège » ?

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS