Marchés Financiers

-A +A

Wall Street et les économistes

par William de Vijlder, Chef économiste chez BNP Paribas

D’une manière générale, les économistes suivent avec intérêt le comportement des marchés financiers. Le prix d’un actif dépend à la fois des flux de paiements, du taux d’intérêt et de la prime de risque exigée par les investisseurs. La dynamique de ces facteurs est très cyclique et on peut considérer que le prix d’un actif (action, obligation, bien immobilier, etc.) reflète, dans une certaine mesure, les attentes des investisseurs en matière de croissance et de taux d’intérêt.

Marchés Financiers: 

Le luxe : un îlot de croissance

par Jérôme Sanchez, Directeur de la Gestion Sous Mandat profilée chez Vega Investment Managers

Dans un univers boursier où la croissance des chiffres d'affaires est devenue rare, force est de constater que le secteur du luxe (particulièrement du soft luxury) reste un îlot de croissance, tout au moins pour les groupes qui ont su rester les plus réactifs face aux conditions adverses récentes du secteur.

La publication des résultats trimestriels des grands noms du luxe va illustrer dans les prochaines semaines à nouveau à quel point ce secteur, tout comme d'autres pans de nos industries et services, sont impactés par l'avènement de la génération des millennials et son effet disruptif sur ce début du 21e siècle.

Marchés Financiers: 

Powell assurera la continuité

par Axel Botte, Stratégiste Taux chez Natixis AM

L’ensemble des marchés financiers est porté par une politique monétaire toujours très accommodante compte tenu de la croissance actuelle. Certes, la BoE a relevé son taux directeur de 25pdb. Cette décision n’a pas eu d’effet sur le niveau global des rendements mais accentue la tendance à l’aplatissement des courbes de taux. Aux États-Unis, le T- note cote juste au-dessus de 2,30%. Le Bund s’échange autour de 0,35%.

Marchés Financiers: 

Actions américaines : au-delà du rallye Trump

par Kurt Feuerman, Gérant du portefeuille AB Select US Equity chez AllianceBernstein (AB)

La victoire de Donald Trump aux dernières élections présidentielles américaines a créé une bulle haussière qui a propulsé les actions à des sommets historiques. La perspective des réformes radicales promises pendant la campagne a accéléré ce mouvement. Un an après, certains s’inquiètent des suites de cette hausse et préfèrent ne pas investir sur le marché des actions américaines. Nous pensons pourtant que ce marché présente encore un intérêt pour les investisseurs européens qui souhaitent s’exposer à la plus puissante économie du monde. Des poches de valeur peuvent toujours être identifiées.

Marchés Financiers: 

Fin des politiques monétaires accommodantes, le nouveau défi de la gestion d’actifs

par Arnaud Faller, Directeur général délégué, Directeur des investissements chez CPR AM

Des banquiers centraux à la manœuvre avec l’obligation d’anticiper les marchés en permanence. La reflation : chimère ou réalité ?
 Dans le nouvel environnement, la diversification et la flexibilité seront essentielles pour s’adapter rapidement. La seule vraie inquiétude viendra d’une sortie
mal organisée des politiques des banques centrales.

La crise de 2008 a provoqué un choc majeur sur l’ensemble des économies développées et émergentes. L’expérience de la grande crise de 1929, d’une nature et d’une ampleur comparables, s’est avérée à ce titre riche d’enseignements : les interventions rapides et massives des gouvernements et des banques centrales ont permis d’éviter le pire.

Marchés Financiers: 

La réduction du QE de la BCE va donner un coup de pouce à certaines obligations

par Jorgen Kjaersgaard, Head of European Credit chez AllianceBernstein (AB)

Mario Draghi a donné le coup d’envoi de la réduction du programme d’achat d’obligations de la Banque centrale européenne en réduisant l'assouplissement quantitatif actuel des obligations souveraines à 30 milliards par mois. Jusqu’à maintenant, le président de la BCE avait habilement manœuvré pour éviter un « taper tantrum » sur les marchés obligataires européens. Mais le déclenchement du processus de diminution de l’assouplissement quantitatif va très probablement créer un certain nombre de problèmes.

Marchés Financiers: 

Le Nasdaq (100) indestructible ?

par François Jubin, Président de WiseAM

Parmi les marchés actions, les valeurs américaines de croissance liées au numérique affichent des performances boursières de très loin supérieures à celles des marchés traditionnels. Sur les 10 dernières années, le Nasdaq 100 (en monnaie locale) a plus que triplé de valeur là où les actions européennes (Stoxx 600) affichent une progression limitée à 40%.

Cet écart de performance est justifié (en partie) par celui des performances économiques. Les ventes réalisées par ces valeurs ont fortement progressé et la rentabilité s’est améliorée. Fort de l’observation de ce résultat au long cours, les investisseurs ont pris en compte ce statut économique particulier et ont accepté de payer une prime pour détenir ces actifs. Le Nasdaq 100 se paie 26 fois les résultats publiés là où les actions monde (MSCI World) se paient 21 fois.

Marchés Financiers: 

Trop tôt pour vendre

par Warin Buntrock, Responsable de l’Allocation d’Actifs et Directeur Adjoint des Gestions chez BFT Investment Managers

La publication d’excellents résultats par les entreprises, l’espoir toujours présent de la réforme fiscale aux Etats-Unis et la normalisation de la politique de la Fed dans un contexte économique favorable ont enrayé, dès septembre, la correction des marchés et la chute du dollar.

Marchés Financiers: 

Bon sens et proportions : de la sélection de stratégies d’investissement

par Guillaume Dolisi et Laurent Pla, Co-fondateurs de VIA AM

Afin de mettre au point les meilleures stratégies d’investissement possibles, nous nous inspirons des plus grands investisseurs de l’histoire, en essayant de répliquer leurs raisonnements et leurs techniques. Le fonds VIA Absolute Return* a été conçu dans cette perspective.

Dans le cadre du fonds de performance absolue VIA Absolute Return*, nous sélectionnons et investissons dans des stratégies systématiques développées par de grandes banques d'investissement et disponibles sous forme d'indices. Ce fonds, lancé début 2016, a pour objectif de s’exposer aux meilleures de ces stratégies.

Marchés Financiers: 

Ne suivez pas le troupeau : tirez profit des biais comportementaux

par Giles Parkinson, Gérant actions internationales chez Aviva Investors

Si un demi-siècle a passé depuis la première fois que les chercheurs ont avancé qu'il était vain de rechercher des actions sous-évaluées car les cours intègrent et rendent toujours compte de toutes les informations importantes, l’hypothèse d’« Efficience du marché financier » (EMF) demeure une pierre angulaire de la théorie financière moderne.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS