Marchés Financiers

-A +A

Chute soudaine de l’appétit pour le risque

par William de Vijlder, Chef économiste de BNP Paribas

L’explosion de la volatilité sur les marchés actions aux États-Unis, avec ses effets de contagion, n’est qu’une réaction différée à la remontée assez significative des rendements obligataires depuis la deuxième quinzaine d’août

Les anticipations implicites d’inflation sur les marchés n’ayant guère évolué, la hausse des taux longs reflète celle des rendements réels, elle- même liée aux chiffres relatifs à une forte croissance

La relation entre les variations hebdomadaires des rendements et la performance du marché actions est historiquement faible

Marchés Financiers: 

Une nouvelle crise financière n’est pas pour tout de suite

par Bruno Colmant, Directeur de la recherche chez Degroof Petercam

Dix ans après la chute de Lehman Brothers, l’économie mondiale est de nouveau au meilleur de sa forme. Aux Etats-Unis, la croissance est même redevenue supérieure à son potentiel de long terme. En parallèle, l’endettement mondial a explosé et la Fed remonte progressivement ses taux directeurs, rappelant la situation d’avant 2008. L’histoire est-elle vouée à se répéter ? Pas forcément.

Marchés Financiers: 

Des forces contraires

par César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO de Pictet Wealth Management

Les marchés sont aujourd’hui confrontés à des forces contraires, avec une contradiction entre la perception des investisseurs et les messages émis par le marché. L’indice Baker, Bloom & Davis des incertitudes économiques est ainsi orienté à la hausse, alors que l’indice VIX de volatilité du S&P 500 est très bas. Le S&P 500 a lui-même atteint un plus haut historique, et pourtant, les achats massifs de protection sous la forme d’options de vente laissent penser que les investisseurs ne sont pas totalement confiants. Les allusions aux tensions commerciales et à l’essor du protectionnisme se multiplient dans les rapports des sociétés, mais l’activité foisonnante sur le front des fusions-acquisitions ne faiblit pas pour autant.

Marchés Financiers: 

Aléas politiques vs fondamentaux

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

La politique trouble sérieusement la lecture des marchés. Guerre commerciale et Europe : voilà les deux sujets majeurs qui préoccupent actuellement les investisseurs, de surcroît dans un contexte déjà délicat de normalisation des politiques monétaires et de (relative) remontée des taux d’intérêt. Cela nous incite naturellement à conserver des stratégies d’investissement assez prudentes, même si les évolutions récentes ont créé des opportunités.

Marchés Financiers: 

Coup de projecteur sur les États-Unis alors que la liquidité mondiale diminue

par Talib Sheikh, Directeur stratégie multi-actifs chez Jupiter AM et gérant du fonds Jupiter Flexible Income

La croissance économique américaine devrait se maintenir même si le resserrement quantitatif continue à peser sur les marchés émergents, que l’Europe est aux prises avec des problèmes structurels et que le Royaume-Uni est paralysé par le Brexit. « Dans ces conditions difficiles, être flexible et disposer d’alternatives sont essentiels pour gérer les risques », a-t-il ajouté.

Marchés Financiers: 

Faut-il craindre de nouveaux risques sur les marchés financiers ?

par Laurent Gaetani, Directeur Général de Degroof Petercam Gestion

Le mois de septembre 2018 a marqué les 10 ans de la crise financière de 2008. Une question est inévitablement revenue à l’esprit de tous les investisseurs : risque-t-on un nouveau krach boursier, et comment adapter sa stratégie de gestion dans le contexte actuel ?

Une « fin de cycle » est de plus en plus probable

Cela fait déjà plusieurs années que les investisseurs s’interrogent sur la fin du cycle économique américain. Personne ne peut prévoir avec certitude à quel moment ce phénomène surviendra, mais certains éléments peuvent laisser penser qu’un renversement de tendance approche.

Marchés Financiers: 

Quelle allocation d’actifs pour le second semestre 2018 ?

par Jean-Jacques Friedman, Chief Investment Officer de Natixis Wealth Management

Les risques sont aujourd’hui mieux intégrés par les investisseurs, tandis que dans le même temps, les résultats des entreprises continuaient de progresser sur l’ensemble des marchés. Dès lors, il existe désormais une fenêtre d’investissement sur les actions sur les principales zones géographiques, avant un ralentissement de la croissance aux États-Unis attendu dans la seconde moitié de l’année 2019. Éclairages.

Marchés Financiers: 

Identifier les risques susceptibles de faire chuter les marchés

par Christopher Dembik, Responsable de la recherche macroéconomique de Saxo Bank

Saxo Bank G20 Risk Radar identifie les évènements à portée politique dans les pays du G20 qui pourraient avoir un impact sur le marché. Il est mis à jour régulièrement avec les données les plus récentes.

Marchés Financiers: 

Illiquidité prolongée : quel impact sur les marchés du crédit ?

par Christel Rendu de Lint, Directrice de la gestion obligataire chez Union Bancaire Privée (UBP)

L’actualité s’est largement focalisée sur le resserrement quantitatif et ses effets sur la duration (sensibilité aux taux d’intérêt) ainsi que sur les courbes de rendement. Par contre, l’on s’est moins intéressé aux implications du durcissement de la politique monétaire sur les marchés du crédit et potentiellement sur leur liquidité, implications qui pourraient toutefois se révéler importantes.

Marchés Financiers: 

Les critères ESG devraient devenir la norme

par Laurent Ramsey, Associé du groupe Pictet et CEO de Pictet Asset Management

Les objectifs de marges bénéficiaires et de chiffre d’affaires constitueront toujours des indicateurs clés de la réussite future d’une entreprise. Mais comme l’attitude des investisseurs vis-à-vis de l’environnement et du bien-être social change, et comme le flux d’informations relatives aux entreprises devient difficile à gérer, ces mesures auront moins d’influence sur l’allocation du capital.

L'attention se tourne en effet toujours plus vers la manière dont les entreprises abordent les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Les facteurs ESG jouent d’ailleurs déjà un rôle majeur dans la capacité des entreprises à lever des fonds et à générer des bénéfices, et elles réalisent qu’une atteinte à leur réputation peut s’avérer fatale.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS