Marchés Financiers

-A +A

Faillite de Lehman Brothers, 11 ans après

par Dave Lafferty, Chief Market Strategist chez Natixis Investment Managers

Au cours de la décennie qui s'est écoulée depuis la crise financière, certains des risques se sont atténués, mais bon nombre des problèmes fondamentaux demeurent. La crise était d'abord et avant tout une question de risque systémique au sein du système bancaire. Ce risque a diminué, mais il n'a pas complètement disparu. Les banques américaines ont fait preuve d'une grande efficacité et ont reconstitué leurs réserves de fonds propres. Toutefois, les banques européennes, bien qu'elles se soient beaucoup améliorées sur ce front, ont eu du mal à accepter de mettre en place quelques solutions rigoureuses, comme le traitement des prêts non productifs et le renforcement de leurs ratios de fonds propres.

Marchés Financiers: 

Pourquoi les taux d’intérêt s’effondrent ?

par Bastien Drut, Stratégiste Senior chez CPR AM

Les taux 10 ans ont perdu respectivement environ 50 et 60 pbs en Allemagne et aux États-Unis sur les mois de juin, juillet et août. Les barrières psychologiques s'effondrent une à une et il n'est, par exemple, plus inenvisageable de voir le taux 10 ans allemand atteindre -1%. Une baisse aussi forte et aussi rapide des taux n’est pas inédite mais n’a été observée que lors de contextes très difficiles sur le plan macrofinancier (crise de Lehman Brothers, crise de la zone euro). Il faut reconnaître que la situation que nous connaissons actuellement est très inhabituelle : comme nous allons le voir, la croissance mondiale donne des signes d'inquiétude, la guerre commerciale semble être un catalyseur de la fi n de cycle aux États-Unis et le policy mix en zone euro constitue un cocktail idéal pour une forte baisse des taux.

Marchés Financiers: 

Marchés financiers : trop d’attentes sur la BCE ?

par Alexandre Baradez, Responsable Analyses Marchés chez IG France

Une partie importante du rallye cette année sur les marchés actions vient de deux facteurs majeurs : les espoirs d’un apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et les attentes autour d’une nouvelle phase d’assouplissement de la Fed et de la BCE.

Marchés Financiers: 

Frères d’armes

par César Pérez Ruiz, Responsable des Investissements et CIO chez Pictet Wealth Management

Après avoir exclu des rangs conservateurs 21 députés qui l’avaient défié en votant contre son projet de Brexit, Boris Johnson a dû faire face aux démissions d’Amber Rudd et de son propre frère, Jo Johnson, deux membres éminents de son gouvernement. Et la politique britannique devrait connaître de nouveaux rebondissements cette semaine après l’adoption par le Parlement d’une loi visant à empêcher un «no deal». Les développements récents nous semblent réduire la probabilité d'une sortie de l’Union européenne sans accord le 31 octobre prochain et favoriser un rebond temporaire de la livre.

Marchés Financiers: 

Prudence maintenue après un été assez « nerveux »...

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

Guerre commerciale, guerre des monnaies, Hong Kong, inversion de la courbe des taux américains, nouveaux records de faiblesse sur les taux obligataires souverains, Argentine... L’été a été riche en événements peu engageants, ce qui a créé une certaine nervosité sur les marchés. Dans ce contexte globalement risqué et peu lisible, nous conservons la vue prudente que nous avions adoptée en juin dernier.

Les investisseurs semblent actuellement un peu déboussolés par des niveaux de taux d’intérêt inédits, qui reflètent une grande aversion au risque et qui sont également la résultante de politiques particulièrement accommodantes et inédites des Banques Centrales.

Marchés Financiers: 

Etats-Unis : le signal et le bruit

par William de Vijlder, Chef économiste de BNP Paribas

En théorie, les prix des actifs constituent un élément important de l’analyse des perspectives économiques : 1) ils peuvent influencer les dépenses (ex. lorsque les rendements des obligations diminuent), 2) ils reflètent les attentes des investisseurs, et 3) ils sont disponibles en temps réel. Il est encore plus tentant de leur donner davantage d’importance lorsque la visibilité sur l’état réel de l’économie est limitée (les données traditionnelles envoient alors des messages contradictoires) ou lorsque les choses bougent rapidement. Dans ce contexte, la forte baisse des rendements obligataires en août dernier est préoccupante. Tout d’abord, elle a provoqué une inversion de la courbe des rendements des bons du Trésor américain qui, par le passé, a été suivie, avec des retards variables, par une récession.

Marchés Financiers: 

Et si c’était la fin de la prédominance du dollar ?

par John Plassard, Spécialiste en investissement chez Mirabaud

La fin du dollar est-elle plausible ? Vers une devise électronique (Libra) ? La Chine a-t-elle les moyens de changer la donne ? Contre toute attente, le gouverneur de la Banque d'Angleterre a dénoncé vendredi le rôle « déstabilisateur » du dollar dans l'économie mondiale et déclaré que les banques centrales pourraient devoir s'unir pour créer leur propre monnaie de réserve de remplacement. Ces déclarations surprenantes remettent une nouvelle fois en question la prédominance du dollar. Que faut-il en penser ?

Retour sur les faits

Lors du symposium de Jackson Hole, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a affirmé, dans un style qui n’est d’habitude pas le sien, que la domination du dollar sur le système financier mondial avait augmenté les risques de situation de trappe à liquidité avec des taux d'intérêt ultra-bas et une croissance faible.

Marchés Financiers: 

Une semaine à hauts risques avec le commerce, le G7 et l’Allemagne

par Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France

Il a fallu un week-end au président américain pour revenir sur ses menaces et annoncer que la Chine souhaitait se remettre à la table des négociations, afin de régler leurs différents commerciaux avec les États-Unis par le dialogue. Or les représentants du parti démentent cette version et précisent qu’il n’y a eu aucun échange en ce sens durant le week-end.

Il semblerait que Donald Trump soit une nouvelle fois revenu de lui-même sur son annonce, qui avait conduit à une forte chute des marchés vendredi. En effet, alors que la Chine a choisi de divulguer ses mesures de rétorsion à 2h du discours de Jerome Powell, dans le cadre du symposium de Jackson Hole, le président américain s’en prenait violemment au président de la réserve fédérale en suggérant qu’il était peut-être le plus grand ennemi des États-Unis derrière « son ami » Xi Jinping ?

Marchés Financiers: 

Japon : Semblable mais pas identique

par Ernst Glanzmann et Reiko Mito, Fund Managers chez GAM Investments

De nombreux investisseurs semblent considérer que le marché actions japonais est source de déception permanente, et ils élaborent leurs décisions d’allocation en conséquence.

Notre vision est diamétralement opposée : nous pensons que les indicateurs micro comme macro-économiques montrent l’intérêt de ce marché pour les investisseurs, et les valorisations sont incontestablement attrayantes par rapport à d’autres régions.

Marchés Financiers: 

Mauvais présage : ce que la courbe des taux dit sur les actions

par Luca Paolini, Chef stratège chez Pictet Asset Management

L’inversion de la courbe des taux aux États-Unis est annonciatrice d’un recul de l’économie et des marchés boursiers.

Une récession aux États-Unis et des marchés d’actions atones. Si l’histoire peut nous guider, alors c'est ce que nous prédit la courbe des taux aux Etats-Unis.

Pour la première fois depuis 2008, les rendements de référence des bons du Trésor à 10 ans sont passés ce mois-ci sous ceux des titres à 2 ans. Cette situation survient après qu’une autre partie de la courbe s’est inversée un peu plus tôt cette année. Cette tendance ne se limite pas non plus aux États-Unis: les courbes britannique et suisse se sont elles aussi inversées, tandis que le Japon n’en est qu’à un cheveu (voir le graphique).

PASSAGE DANS LE ROUGE

Écart de rendement entre les obligations souveraines à 10 et 2 ans, points de pourcentage

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS