Marchés Financiers

-A +A

Enter the vortex

par Fiona Frick, Directrice générale d'Unigestion

Les progrès des technologies financières – ou fintech – ont provoqué un bouleversement numérique qui semble destiné à transformer la chaîne de valeur de la gestion d'actifs, de la collecte de fonds à l’investissement en passant par les activités opérationnelles. Même si cette révolution numérique offre de nombreuses opportunités pour les gestionnaires, elle comporte aussi des risques. Si les actifs financiers sont gérés par des «machines» («intelligence artificielle») qui convertissent les signaux de la même manière et recommandent les mêmes investissements passifs, comment éviter les risques d'engorgement et de cohue sur les marchés ? C'est ici que les gestionnaires compétents avec une vision à long terme se distinguent.

Marchés Financiers: 

Actions européennes : trop chères pour se positionner ?

par Jeanne Asseraff-Bitton, Responsable de la recherche Cross-Asset pour Lyxor Asset Management

Les actions de la zone euro enregistrent une progression d'environ 20% sur une année. Peuvent- elles monter davantage ?

Sur le plan macroéconomique, les nouvelles suggèrent que le processus de reflation se poursuit, offrant ainsi un important soutien. Les statistiques font état d'un renforcement de la croissance tandis qu'une inflation très modérée conduira vraisemblablement la BCE à maintenir sa politique accommodante. Les valorisations ne sont plus bon marché.

Marchés Financiers: 

Step by Step

par Cyrille Geneslay, Gérant allocataire chez CPR AM

Comme vous le savez sûrement, nous n’utilisons que 10% de nos capacités cérébrales. Dès lors, toute augmentation, même mineure, du taux d’utilisation de nos capacités pourrait nous permettre d’accéder à un niveau de conscience inédit, voire de développer des dons métapsychiques. Télékinésie, télépathie, clairvoyance ou encore précognition, les possibilités sont nombreuses, le potentiel immense. Malheureusement cette idée est aussi fausse qu’ancienne. Elle repose sur le constat, pourtant exact, qu’il nous est aujourd’hui impossible de mobiliser simultanément l’ensemble de nos aptitudes mentales.

Marchés Financiers: 

Chercher à tirer parti de la hausse prévisible de l’inflation en zone euro

par Geoffroy Lenoir, Responsable gestion OPC taux souverains zone euro chez Aviva Investors France

Le consensus des économistes sur les prévisions d’inflation en zone euro s’établit à 1,6 % pour l’année 2017 (source : BCE). Cette prévision se fonde sur une hausse des prix des matières premières et du pétrole, appelés à se stabiliser prochainement. Après avoir pointé à 2 % en février, l’inflation en zone euro est revenue à 1,5 % en mars et est ressortie en première estimation à 1,9 % en avril. Les données d’inflation sous-jacente, hors matières premières et énergie, ressortent modérées, à 0,7 % pour le mois de mars et 1.2% pour avril (estimation).

Marchés Financiers: 

Chiffres clés du programme économique du Président Macron

par Pierre Pinel, Gero Jung, Valentin Bissat et Arthur Jurus, Economistes chez Mirabaud AM

> Le candidat pro-européen Emmanuel Macron (En Marche!) a remporté les élections présidentielles françaises ce dimanche 7 mai et son élection comme nouveau Président de la République Française sera proclamée ce jeudi 11 mai. La passation de pouvoir aura lieu au plus tard ce 14 mai.

> Un risque existe que le nouveau Président n’obtienne pas une majorité aux prochaines élections législatives en juin prochain, ce qui le contraindrait à former un gouvernement de coalition.

> Nous restons investis sur les actions européennes avec un biais sur les petites et moyennes capitalisations et les entreprises « value ».

Marchés Financiers: 

Le risque politique levé

par Jean-Jacques Friedman, Directeur des Investissements chez VEGA Investment Managers

Contrairement au dimanche 23 avril, il n’y avait pas beaucoup de suspense pour ce second tour de l’élection présidentielle et le marché avait déjà largement anticipé la victoire d’Emmanuel Macron. Cependant, cette campagne électorale s’est révélée particulière tant elle a suscité l’attrait non seulement des politiques mais également des investisseurs du monde entier qui, pendant plusieurs semaines, ont eu les yeux rivés sur la France ; les réactions politiques ont donc été nombreuses cette nuit et ce matin.

Marchés Financiers: 

Blockchain et Gestion d’Actifs… Un avenir en commun ?

par Grégory Toulza, Directeur Général Délégué chez BeeAM

Depuis une décennie, le secteur de la gestion d’actifs en France et à l’étranger a dû faire face à une réglementation de plus en plus prégnante. Cette densité de textes répond à la volonté des législateurs de sécuriser et rassurer les investisseurs qualifiés ou non, sur des produits financiers comme les OPC (Organisme de Placements Collectifs) suite aux différentes crises de 2007 (Subprimes), 2008 (Lehmann) et 2011 (Grèce) qui ont ébranlés très sérieusement la sécurité des marchés.

La typologie des instruments, leurs valorisations, leurs modes d’échanges et de comptabilisation ont fait l’objet d’âpres discussions et de séances de « lobbying » intenses notamment au sein des instances Européennes. L’industrie toute entière a ainsi subi une avalanche de nouvelles règles, aux acronymes barbares (EMIR, FATCA, AIFM, PRIIPS, MIF II, SOLVENCY II …)

Marchés Financiers: 

L’heure est venue pour les petites valeurs européennes

par Thierry Cuypers, Gérant actions senior, Responsable actions small & mid cap Europe du pôle d’expertise actions européennes chez Natixis AM

Le risque politique et les perspectives d’une croissance élevée devraient alimenter la surperformance de cette classe d’actifs par rapport aux grandes entreprises au cours des mois à venir.

Le résultat des élections aux Pays-Bas montre qu’en dépit des craintes liées à la montée du populisme dans les pays occidentaux, l’avenir n’est pas écrit. 2017 apparaît déjà sous un jour différent par rapport à 2016, le parti libéral de centre droit de Mark Rutte l’ayant emporté le 16 mars face à Geert Wilders, le candidat de la formation d’extrême droite «Parti pour la liberté».

Marchés Financiers: 

Les actions européennes entre le marteau des échéances électorales et l’enclume de Wall Street

Par Yves Maillot, Directeur actions européennes chez Natixis AM

La victoire des partis pro-européens aux élections législatives du 15 mars aux Pays-Bas constitue un élément de stabilisation et même d’amélioration de la perception du risque ‘Europe’ dans l’esprit des investisseurs internationaux, en attendant les élections en France. A cet égard, le positionnement actuel d’Emmanuel Macron dans les sondages pousse même un certain nombre d’investisseurs internationaux à prendre les devants et à commencer à renforcer leurs positions sur l’Europe. Le pari est tentant mais risqué. Surtout si Wall Street s’en mêle...

Marchés Financiers: 

Pourquoi les investisseurs obligataires ne doivent pas s’inquiéter du resserrement de la Fed

par Christopher Molumphy, Chief Investment Officer chez Franklin Templeton Fixed Income Group

Compte tenu des signes indiquant une bonne santé économique, notre environnement laisse de plus en plus clairement entrevoir une hausse des taux à court terme qui devraient, selon nous, progresser prochainement d’une façon plus régulière que brutale, dans la mesure où la Fed recherche des taux d’intérêt plus neutres. Cela dit, dans l’univers de l’investissement obligataire, il est important de comprendre que les taux à court terme et à long terme n’évoluent généralement pas en parallèle, nombre de facteurs pouvant également influer sur les taux à long terme.

Comme toujours, cela signifie que les conséquences ne seront pas les mêmes d’un secteur obligataire à l’autre.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS