Marchés Financiers

-A +A

La Fed tentée de mobiliser des outils non-conventionnels ?

par Mabrouk Chetouane, Directeur de la Recherche et de la Stratégie de BFT IM

La réunion du FOMC n’a fait l’objet d’aucune surprise en matière de taux d’intérêt. Jerome Powell a annoncé une baisse de 25 pb portant le taux des fonds fédéraux à une fourchette comprise entre 1.5% et 1.75%. Il n’en est pas de même concernant la future communication du Chairman de la Fed qui concentrera toutes les attentions. Et pour cause, la banque centrale américaine est attendue sur deux aspects : les baisses de taux effectuées jusqu’à présent et qualifiées « d’ajustement de milieu de cycle » vont elles se poursuivre ? Quelles sont les perspectives de politique monétaire pour l’an prochain ?

Marchés Financiers: 

Vers un nouveau report du Brexit, les investisseurs tournés vers la saison des résultats avant la BCE

par Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France

Le vote, qui aurait pu valider le nouvel accord négocié par Boris Johnson, n’a finalement pas eu lieu samedi. En effet les députés britanniques ont imposé la demande d’une extension du Brexit à l’Union Européenne par le premier ministre avant tout vote, comme le prévoit la loi adoptée en Septembre pour éviter un « no deal ».

Boris Johnson s’est ainsi plié à l’exercice en envoyant une lettre au 27 mais sans signer cette dernière et en l’accompagnant de deux autres lettres, signées cette fois-ci. Dans la première, le premier ministre indiquait son désaccord à tout report de la date du Brexit tandis que la seconde, écrite par l’ambassadeur Britannique à l’UE, confirmait que la demande de report allait à l’encontre du souhait du gouvernement et que ce dernier se contentait d’obéir à la loi.

Marchés Financiers: 

Parlons un peu de résultats : le vote des propositions d’actionnaires

par Masja Zandbergen, Responsable de l'intégration des critères ESG chez Robeco

L’investissement durable gagne du terrain et retient l’attention. Peut-être parce que le marché commence à prendre conscience que les problématiques telles que le changement climatique et les inégalités peuvent pénaliser les économies et les entreprises. Pour prévenir ces effets néfastes, nous devons réfléchir aux impacts en termes financier, social et écologique de nos stratégies d’investissement. Dans cette série d’articles, j’aimerais évoquer ces conséquences, en commençant aujourd’hui par celles découlant du vote des résolutions d’actionnaires.

Marchés Financiers: 

Contrariant ou contrarié ?

par Cyrille Geneslay, Gérant allocataire chez CPR AM

On dit souvent que la gestion est histoire de convictions. Mais lorsqu’un gérant d’actifs, constatant la dégradation continue des données macroéconomiques couplée à une instabilité politique grandissante, décide de réduire de manière (beaucoup trop) anticipée son exposition aux actifs risqués, il arrive que ce dernier, en plus de douter, ait la désagréable impression de subir ce qu’on appelle communément « le supplice de Tantale ».

Tantale, ce fils de Zeus, devenu criminel pour avoir servi son propre fils comme banquet pour les Dieux, fut condamné à un tourment éternel, ne pouvant ni boire l’eau de la rivière dans laquelle il patauge, ni manger les fruits du verger qui bordent cette rivière.

Marchés Financiers: 

Une détente en trompe-l’œil sur les marchés ?

par Alexandre Baradez, Responsable Analyses Marchés chez IG France

Malgré une détente apparente des relations entre les Etats-Unis et la Chine et une intensification des discussions autour du Brexit avec quelques avancées, il reste difficile de s’enthousiasmer pour la détente du risque sur les marchés ces dernières semaines.

Marchés Financiers: 

Comment faire des « green bonds » une classe d’actifs à part entière ?

par Colin Purdie, Responsable de la gestion Crédit chez Aviva Investors

Les obligations vertes (« green bonds ») peuvent être un outil efficace pour attirer les investissements dans des projets environnementaux, mais des réformes sont nécessaires pour favoriser la poursuite de la croissance de ce marché.

Il semble que les obligations vertes – des instruments de dette conçus pour réunir des capitaux pour des projets spécifiques et respectueux de l’environnement – soient bien plus qu’un effet de mode. Mais ce marché en émergence doit encore surmonter des défis importants.

Depuis la première émission d’obligations vertes par la Banque mondiale à la fin des années 2000, le marché a connu une croissance exponentielle. Selon la Climate Bonds Initiative, le montant total des émissions en 2019 devrait atteindre 250 milliards de dollars, contre 36,6 milliards de dollars en 2014.

Marchés Financiers: 

Quelle logique finira par l’emporter ?

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

La logique des Banques Centrales, qui ont fait baisser les taux d’intérêt ce qui pousse le prix de tous les actifs à la hausse, ou celle d’une phase de ralentissement économique avérée depuis plusieurs mois, assortie de risques politiques et géopolitiques multiples ? Les marchés tutoient à nouveau leurs plus hauts niveaux de l’année après une phase un peu plus volatile et d’hésitations cet été. Quelle analyse porter sur cette situation et quelle stratégie d’investissement adopter dans ce contexte inédit ?

Marchés Financiers: 

Les marchés écartent le scénario de la récession

par Jean-Jacques Friedman, Chief Investment Officer chez Natixis Wealth Management

La rotation sectorielle de ce mois-ci en faveur des secteurs cycliques délaissés démontre que le risque de récession était nettement surestimé par les marchés, tout comme le signal d’inversion de la courbe des taux. De puissantes forces de rappel soutiennent les marchés et les aléas liés aux tensions géopolitiques représentent toujours des opportunités pour revenir sur les actions.

Marchés Financiers: 

« Des discussions productives » sur le commerce et l’envoi de troupes US supplémentaires dans le Golfe

par Vincent Boy, Analyste marché chez IG France

Les taux négatifs profitent fortement aux métaux précieux. L’or est au plus haut depuis 6 ans. Le palladium dépasse régulièrement de nouveaux records. Et cela n’est pas près de s’arrêter.

Après une décision de politique monétaire jugée décevante par le président américain la semaine dernière, le compte rendu divulgué après la reprise des négociations entre les États-Unis et la Chine en fin de semaine dernière ne semble pas convaincre les investisseurs.

Les déclarations sont restées une nouvelle fois très vagues et les traditionnelles annonces de l’administration américaine précisant que « les discussions ont été productives » ont de plus en plus de mal à convaincre les marchés.

Marchés Financiers: 

Or, argent, platine, palladium : une conjoncture des plus favorables

par Benjamin Louvet, Gérant matières premières chez OFI AM

Les taux négatifs profitent fortement aux métaux précieux. L’or est au plus haut depuis 6 ans. Le palladium dépasse régulièrement de nouveaux records. Et cela n’est pas près de s’arrêter.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS