Marchés Financiers

-A +A

Marché actions 2018 : bilan et perspectives

par Régis Bégué, Managing Director/
Directeur de la Recherche et de la Gestion Actions chez Lazard Frères Gestion

À la fin du mois de septembre, la performance des marchés européens depuis le début de l’année était proche de 0%. Cette apparente stabilité cachait en réalité de très fortes disparités, puisque la partie « momentum » avait presque continuellement surperformé le segment dit « value » de la cote dans cette première phase.

Marchés Financiers: 

Obligations : l'intensification de l'incertitude politique en Europe pourrait créer des opportunités

par David Zahn, CFA, FRM, Head of European Fixed Income, Senior Vice President, Portfolio Manager, Franklin Templeton Fixed Income Group

La politique semble être le principal facteur qui affecte les marchés obligataires européens, l'économie de la zone euro et la politique monétaire de la BCE étant toutes deux sur la même voie qu'auparavant. Selon nous, les événements politiques intérieurs devraient être le principal élément influençant les marchés obligataires européens en 2019. L'incertitude est considérable, les politiques allemande et italienne ainsi que l'aboutissement prévu des négociations du Brexit étant tous des facteurs de risque potentiels. Toute volatilité des marchés résultant de ces questions politiques ou d'autres pourrait offrir des opportunités intéressantes aux investisseurs actifs.

Marchés Financiers: 

L’introuvable refuge

par César Pérez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management

Exception faite des actions américaines, dopées par les mesures de l’«America First» de Donald Trump, toutes les classes d’actifs ont reculé en 2018. De la remontée des taux directeurs aux tensions commerciales, l’actualité des Etats-Unis a eu des répercussions mondiales, et les actifs refuges se sont faits rares. Les corrélations traditionnelles ont en effet été particulièrement malmenées, avec à la clé des anomalies de marché: difficile, dans ce contexte, de savoir comment se positionner.

Marchés Financiers: 

L’investissement durable a besoin de l’aide des régulateurs

par Steve Waygood, Directeur de l’investissement responsable chez Aviva Investors

Le secteur de l’assurance est particulièrement exposé au pouvoir destructeur des météos extrêmes. En tant que propriétaires d’actifs, les assureurs ont aussi capacité de faire la différence. En travaillant ensemble et en appelant les décideurs politiques et les autorités de supervision à agir, l’industrie peut contribuer à gérer collectivement ce risque existentiel.

Marchés Financiers: 

Les disruptés, les disrupteurs et les boostés

par Jean-Louis Scandella, Equity CIO chez Ostrum AM

C’est une cause entendue : les actions, ce n’est qu’une histoire de sociétés et, en dernier ressort, le monde de l’equity se divise entre acheteurs de résultats trimestriels et acheteurs de croissance long terme. Quand on achète, comme chez Ostrum AM, un scénario de croissance à cinq ans, la feuille de route est claire : il faut se concentrer sur les sociétés à forte visibilité, et cela passe par un rigoureux examen de leur franchise, de leur management et de leur bilan et par des exigences de solidité clairement définies sur ces trois points. C’est notre définition de la « qualité » et notre conviction est que, plus le niveau de qualité est élevé, et plus le scénario de croissance que nous attendons a de probabilité de se matérialiser et de tenir les objectifs de return que nous lui associons.

Marchés Financiers: 

Marchés : les perspectives 2019 de Martin Currie

par l’équipe de Martin Currie, une filiale de Legg Mason

Steve Frost et Michael Browne, gérants d’un fonds actions européennes Long/Short, le « Legg Mason Martin Currie European Absolute Alpha Fund »

Marchés Financiers: 

Décélération de la croissance et incertitudes politiques : les classes d’actifs sous l’emprise de la volatilité

par Christophe Donay, Responsable de l'allocation d'actifs et de la recherche macroéconomique chez Pictet Wealth Management

Le cycle économique arrive à maturité, sans toutefois que les indicateurs avancés ne suggèrent de signes de récession avant 2020 ou 2021. D’une activité mondiale désynchronisée en 2018, nous nous attendons à une resynchronisation dans cette phase de décélération. La croissance mondiale devrait fléchir à 3,4% en 2019, contre 3,7% en 2018. Le ralentissement attendu concerne principalement les économies développées et, dans les pays émergents, la Chine et le Brésil. La croissance chinoise devrait diminuer de 6,6% en 2018 à 6,1% en 2019.

Marchés Financiers: 

Fermez Twitter avant de faire votre sélection d’entreprises européennes

par Tawhid Ali et Andrew Birse, Gestionnaires du portefeuille AB Eurozone Equity chez AllianceBernstein

En privilégiant les entreprises moins exposées à l’instabilité régionale, nous pensons que les investisseurs peuvent découvrir des sources résilientes de revenu qui leur permettront de ne plus se sentir otages des bouleversements politiques.

Les investisseurs ont de bonnes raisons d’être anxieux dans un contexte où les incertitudes d’ordre politique se propagent dans toute l’Europe. Les marchés actions semblent vulnérables à un ensemble de phénomènes allant du Brexit à l’intrusion du populisme dans le processus électoral de plusieurs grands pays du continent.

Marchés Financiers: 

Innovation financière : les banques américaines prennent de l’avance sur leurs pairs européens et asiatiques

par Guy de Blonay Gérant spécialiste des valeurs financières chez Jupiter AM

Ces dernières années, les développements technologiques, les nouvelles règlementations, la croissance des millennials et de leur expertise en numérique se sont combinés pour former une tendance irréversible à l'innovation dans le secteur bancaire mondial. Même si le secteur bancaire devrait rester un des mieux positionnés pour dominer l’industrie du futur, celui-ci doit suivre le rythme rapide de la révolution digitale s’il souhaite résister aux disruptions. Les banques américaines mènent la danse, et les banques européennes et asiatiques ont été plus lentes à renforcer leurs moyens informatiques afin de relever les défis de l’ère des fintech.

Marchés Financiers: 

De nouvelles propositions pour alléger le coût en capital des investissements en actions

par Noémie Hadjadj-Gomes, Responsable adjointe de la Recherche chez CPR AM

La Commission Européenne a publié début novembre le projet d’amendement de l’acte délégué relatif à la révision de Solvabilité 2.

Le texte fait suite aux recommandations techniques de l’EIOPA publiées en octobre 2017 et février 2018 et s’en inspire fortement, avec deux surprises cependant :

La proposition de modification des chocs sur les taux d’intérêt, jugée nécessaire par l’EIOPA afin de 
rectifier la sous-estimation importante du risque de taux pesant sur les assureurs, a été totalement 
ignorée à ce stade !

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS