Marchés Financiers

-A +A

Quelles opportunités sur les marchés asiatiques ?

par Shamik Dhar, Chef économiste chez BNY Mellon Investment Management

Dans l’ensemble, le sentiment des investisseurs des marchés émergents s’est amélioré, compte tenu de l’affaiblissement du dollar, de la détente des marchés financiers dans les économies développées et de l’amélioration de l’activité commerciale mondiale et des prix des matières premières. Comme de nombreux marchés émergents n’ont plus beaucoup de marge de manœuvre pour réduire davantage les taux, les perspectives de reprise de chaque pays dépendront en grande partie de la marge de manœuvre dont ils disposeront pour augmenter leurs dépenses budgétaires. À cet égard, la Chine montre l’exemple, et des mesures de relance supplémentaires profiteront probablement aux actions chinoises jusqu’en 2021.

Marchés Financiers: 

Reflation ne veut pas dire inflation

par Esty Dwek, Directrice de la stratégie de marchés chez Natixis Investment Managers Solutions

Avec une politique monétaire ultra-accommodante, des milliards de dollars de programmes de QE et des milliards supplémentaires de mesures de relance budgétaire, il y a tant d'argent qui doit finalement conduire à l'inflation, non ? Certes, les risques sont à la hausse, d'autant plus que les Démocrates ont remporté les deux courses du Sénat en Géorgie pour donner au président Biden la majorité dont il a besoin pour obtenir ses paquets fiscaux du Congrès. Cela dit, nous ne prévoyons toujours pas de forte peur de l'inflation cette année, même si l'inflation est vouée à augmenter, et nous ne nous attendons certainement pas à ce que la Réserve fédérale (Fed) « cligne en premier » et réduise ses politiques de soutien bien plus tôt que prévu.

Marchés Financiers: 

Le trading en ligne soulève des questions concernant la valorisation des marchés

par Stéphane Monier, Directeur des Investissements chez Lombard Odier

L'activité de trading en ligne générée par les investisseurs particuliers a perturbé les vendeurs à découvert, créant de la volatilité dans les titres visés par ces derniers

Cette volatilité est probablement due à une épargne individuelle abondante plutôt qu'aux liquidités fournies par les banques centrales

Les valorisations des actions semblent justifiées dans cet environnement de rendement, d'inflation et de croissance faibles

La volatilité des marchés offre des opportunités pour investir dans la reprise économique. Nous restons bien diversifiés et maintenons nos couvertures de portefeuille.

Marchés Financiers: 

Marché actions : l’année 2021 sera-t-elle marquée par une rotation en faveur des titres « value » ?

par Richard Halle, Gérant du Fonds M&G (Lux) European Strategic Value chez M&G Investments

Depuis un certain temps déjà, nous avons mis en évidence l’écart de valorisation important entre les segments « value » et « croissance/qualité » du marché. Début 2020, nous avions émis l’idée que les moteurs de cette dispersion extrême pourraient s’estomper et que la décennie à venir pourrait être celle des actifs « bon marché ».

Ce dont nous étions à peu près sûrs, c’est que lorsqu’une rotation de style se produirait, elle serait sans doute particulièrement brutale et de grande ampleur. En novembre, la validation des vaccins a été saluée par l’optimisme du marché et de nombreux observateurs se sont demandés s’il pourrait s’agir du catalyseur tant attendu d’une rotation de style.

Marchés Financiers: 

L'avènement des obligations vertes

par Joshua Kendall, Responsable de la Recherche en investissement responsable et du stewardship chez Insight Investment (boutique de BNY Mellon Investment Management)

Le gouvernement britannique a annoncé qu'il émettrait son premier green gilt, également connu sous le nom d'obligation verte du gouvernement britannique, en 2021, sous réserve des conditions du marché. Nous prévoyons une émission avant la COP26 en novembre 2021.

Le chancelier Rishi Sunak a déclaré que l'émission est prévue comme la première d'une série d'émissions, car le gouvernement cherche à construire une "courbe verte" au cours des prochaines années, ce qui contribuera à financer des projets de lutte contre le changement climatique, à financer des investissements indispensables dans les infrastructures et à créer des emplois verts dans tout le pays.

Marchés Financiers: 

Les marchés ont-ils trop confiance dans un scénario idéal de sortie de crise ?

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

Les marchés « se calent » sur un scénario de sortie de la crise sanitaire grâce à une vaccination massive des populations. Un rebond de l’activité économique est donc anticipé au tournant de la mi-année. Ce rebond serait d’autant plus puissant s’il devait être retardé de quelques mois, le cas échéant, dans un contexte de stimulation monétaire et budgétaire. Un scénario idéal donc ! Faut-il y adhérer ? Globalement oui, mais prudence à court terme.

Marchés Financiers: 

La confiance survoltée qui propule Tesla

par Rob Hansen, Analyste au sein de la boutique Quality Growth chez Vontobel AM

Tesla a atteint de véritables sommets en 2020. Si l’optimisme relatif à l’avenir des véhicules électriques est compréhensible, la valorisation actuelle de Tesla reflète les hypothèses audacieuses sur sa dominance sur le marché des véhicules électriques et l’éventail de ses activités annexes.

Des prévisions optimistes

Les mesures prises par les Etats du monde entier jouent un rôle important dans la croissance du secteur des véhicules électriques. Les principaux marchés automobiles du monde (soit la Chine, les Etats-Unis et l’Europe) ont mis en place un mélange de subventions et de réglementations qui contribue au développement de l’industrie des véhicules électriques, et qui s’est traduit par une hausse notable des prévisions de croissance des volumes pour Tesla.

Marchés Financiers: 

Perspectives 2021 : Obligations convertibles

par Dr. Martin Kuehle, Directeur des investissements en obligations convertibles chez Schroders

Au vu de leurs valorisations, les obligations convertibles pourraient continuer à servir de rempart contre la volatilité en 2021, tout en profitant de la hausse des marchés boursiers.

Les convertibles sont sous-évaluées et devraient continuer à offrir une certaine protection contre les baisses des marchés ;

Le marché des convertibles devrait bénéficier d'une représentation accrue des entreprises informatiques et des tendances ESG ;

Les marchés semblent globalement vulnérables aux replis, les corrélations entre classes d'actifs étant susceptibles d'augmenter.

Marchés Financiers: 

Le scepticisme, cette entorse à l'intelligence

par Emmanuel Auboyneau, Gérant Privé, Associé, chez Amplegest

La France est un pays magnifique aux atouts innombrables. Elle fait rêver nos voisins de par sa culture, son patrimoine, ses richesses, son inventivité... Et pourtant, la France souffre d'un mal qui la ronge: le scepticisme. Les français sont sceptiques, c'est ainsi. La crise du coronavirus apporte un condensé de cet état d’esprit. Les atermoiements et hésitations de nos gouvernants sont un formidable terreau pour que se développent méfiance, scepticisme et même complotisme. Le sujet des vaccins est révélateur : les français sont sceptiques quant à l’efficacité d’un vaccin qu’on ne connait pas, tout en se plaignant du retard de la campagne de vaccination ! Ils pensent toujours qu’ailleurs la situation est mieux gérée alors qu’on voit objectivement que même les pays cités en exemple comme l’Allemagne sont aujourd’hui dans une situation préoccupante.

Marchés Financiers: 

De la nécessité de tenir compte des taux d'intérêt dans un diagnostic de valorisation des actions

par Christophe Morel, Chef économiste chez Groupama AM

Les ratios de capitalisation sur les marchés actions sont historiquement élevés. Ainsi, sur le marché américain, le ratio CAPE (cyclically adjusted price earning(1)) de R. Shiller est supérieur à 30, une zone testée à seulement 4 reprises à savoir à l’automne 1929, entre mi-1997 et mi-2001, en 2018 et depuis août 2020 (graphique 1). Cependant, dans une recherche très récemment publiée, R. Shiller considère qu’un diagnostic de valorisation ne peut pas être effectué indépendamment du niveau des taux d’intérêt (Shiller et al. (2020), Suivre le lien ).

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS