Marchés Financiers

-A +A

Bilan d’une année 2018 compliquée et perspectives 2019

par Jean-Marie Mercadal, directeur général délégué en charge des gestions chez OFI AM

L’année boursière s’achève
dans la douleur. Depuis le mois de septembre, la thématique
du ralentissement économique l’emporte, accentuée par une accumulation de nouvelles négatives, d’ordre politique principalement. Finalement,
la confiance des investisseurs
a fléchi et pratiquement toutes les classes d’actifs financiers affichent désormais des performances négatives en 2018. Les marchés ont-ils raison d’être aussi pessimistes ? Ce contexte crée-t-il des opportunités d’investissement ? Voici notre analyse et nos perspectives.

Marchés Financiers: 

Actions du secteur « tech » : la fin d’une époque ?

par Miro Zivkovic, Responsable I&WD Product Management chez Nordea Asset Management

La récente chute des valeurs technologiques est-elle une simple correction ou faisons-nous face à l’éclatement d’une bulle du secteur technologique ?

Marchés Financiers: 

Les marchés font preuve d’un excès de pessimisme peu justifié

par Eric Turjeman, Directeur des Gestions Actions et Convertibles chez OFI AM

Les investisseurs anticipent une récession. Certes, les facteurs de risques ne manquent pas mais ne justifient pas pour autant cet excès de défiance. Fortement pénalisées, certaines valeurs cycliques redeviennent de réelles opportunités d’investissement.

Marchés Financiers: 

Marché actions 2018 : bilan et perspectives

par Régis Bégué, Managing Director/
Directeur de la Recherche et de la Gestion Actions chez Lazard Frères Gestion

À la fin du mois de septembre, la performance des marchés européens depuis le début de l’année était proche de 0%. Cette apparente stabilité cachait en réalité de très fortes disparités, puisque la partie « momentum » avait presque continuellement surperformé le segment dit « value » de la cote dans cette première phase.

Marchés Financiers: 

Obligations : l'intensification de l'incertitude politique en Europe pourrait créer des opportunités

par David Zahn, CFA, FRM, Head of European Fixed Income, Senior Vice President, Portfolio Manager, Franklin Templeton Fixed Income Group

La politique semble être le principal facteur qui affecte les marchés obligataires européens, l'économie de la zone euro et la politique monétaire de la BCE étant toutes deux sur la même voie qu'auparavant. Selon nous, les événements politiques intérieurs devraient être le principal élément influençant les marchés obligataires européens en 2019. L'incertitude est considérable, les politiques allemande et italienne ainsi que l'aboutissement prévu des négociations du Brexit étant tous des facteurs de risque potentiels. Toute volatilité des marchés résultant de ces questions politiques ou d'autres pourrait offrir des opportunités intéressantes aux investisseurs actifs.

Marchés Financiers: 

L’introuvable refuge

par César Pérez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management

Exception faite des actions américaines, dopées par les mesures de l’«America First» de Donald Trump, toutes les classes d’actifs ont reculé en 2018. De la remontée des taux directeurs aux tensions commerciales, l’actualité des Etats-Unis a eu des répercussions mondiales, et les actifs refuges se sont faits rares. Les corrélations traditionnelles ont en effet été particulièrement malmenées, avec à la clé des anomalies de marché: difficile, dans ce contexte, de savoir comment se positionner.

Marchés Financiers: 

L’investissement durable a besoin de l’aide des régulateurs

par Steve Waygood, Directeur de l’investissement responsable chez Aviva Investors

Le secteur de l’assurance est particulièrement exposé au pouvoir destructeur des météos extrêmes. En tant que propriétaires d’actifs, les assureurs ont aussi capacité de faire la différence. En travaillant ensemble et en appelant les décideurs politiques et les autorités de supervision à agir, l’industrie peut contribuer à gérer collectivement ce risque existentiel.

Marchés Financiers: 

Les disruptés, les disrupteurs et les boostés

par Jean-Louis Scandella, Equity CIO chez Ostrum AM

C’est une cause entendue : les actions, ce n’est qu’une histoire de sociétés et, en dernier ressort, le monde de l’equity se divise entre acheteurs de résultats trimestriels et acheteurs de croissance long terme. Quand on achète, comme chez Ostrum AM, un scénario de croissance à cinq ans, la feuille de route est claire : il faut se concentrer sur les sociétés à forte visibilité, et cela passe par un rigoureux examen de leur franchise, de leur management et de leur bilan et par des exigences de solidité clairement définies sur ces trois points. C’est notre définition de la « qualité » et notre conviction est que, plus le niveau de qualité est élevé, et plus le scénario de croissance que nous attendons a de probabilité de se matérialiser et de tenir les objectifs de return que nous lui associons.

Marchés Financiers: 

Marchés : les perspectives 2019 de Martin Currie

par l’équipe de Martin Currie, une filiale de Legg Mason

Steve Frost et Michael Browne, gérants d’un fonds actions européennes Long/Short, le « Legg Mason Martin Currie European Absolute Alpha Fund »

Marchés Financiers: 

Décélération de la croissance et incertitudes politiques : les classes d’actifs sous l’emprise de la volatilité

par Christophe Donay, Responsable de l'allocation d'actifs et de la recherche macroéconomique chez Pictet Wealth Management

Le cycle économique arrive à maturité, sans toutefois que les indicateurs avancés ne suggèrent de signes de récession avant 2020 ou 2021. D’une activité mondiale désynchronisée en 2018, nous nous attendons à une resynchronisation dans cette phase de décélération. La croissance mondiale devrait fléchir à 3,4% en 2019, contre 3,7% en 2018. Le ralentissement attendu concerne principalement les économies développées et, dans les pays émergents, la Chine et le Brésil. La croissance chinoise devrait diminuer de 6,6% en 2018 à 6,1% en 2019.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS