Marchés Financiers

-A +A

Les valeurs à suivre sur les marchés émergents

par Ross Teverson, Responsable de la stratégie marchés émergents chez Jupiter

Les actions de sociétés de moyenne capitalisation exposées à un changement structurel, les valeurs ‘picks and shovels’ et les sociétés sous évaluées des marchés frontières sont trois types d’investissement qui ne devraient pas éveiller l’intérêt des investisseurs sur les marchés émergents, ceux-ci étant plutôt orientés grandes capitalisations et gestion passive. Mais pour les investisseurs actifs et centrés sur les fondamentaux comme nous, ils représentent une belle opportunité.

Marchés Financiers: 

Fed : difficile de maintenir le statu quo

par Franck Dixmier, Directeur des gestions obligataires chez Allianz GI

Alors que l’inflation sous-jacente reste nettement ancrée en dessous de son objectif de 2%, la Réserve fédérale américaine ne ressent pour le moment aucune urgence à relever ses taux d’intérêt. Cependant, compte tenu du retour au plein-emploi de l’économie américaine, il lui sera de plus en plus difficile de maintenir durablement un tel statu quo.

Avec le regain d’appétit des investisseurs pour le risque au cours de l’été, les arguments avancés par la Fed en juin et juillet pour justifier son inaction (risques externes susceptibles d’affecter la croissance, doutes sur la stabilité financière après le referendum sur le Brexit) ne sont plus valables. À partir de maintenant, la Fed devrait se concentrer davantage sur l’évolution de la situation économique locale et force est de constater que sur ce plan les indicateurs sont résolument orientés à la hausse.

Marchés Financiers: 

Les obligations émergentes font leur grand retour

par Warren Hyland, Gérant de portefeuille, Muzinich Emerging Markets Short Duration Fund

La classe d’actifs des marchés émergents enregistre un regain de popularité pour la première fois depuis le « taper tantrum » de mai 2013. Ces dernières semaines, des investissements record ont eu lieu dans les obligations des marchés émergents, en particulier celles libellées en devises dures, les montants ayant atteint 3,2 milliards USD pour la première semaine de juillet seulement.

Plusieurs motifs de fond expliquent le retour des investisseurs obligataires sur les marchés émergents et l’attrait particulier des obligations à duration courte. Examinons ces motifs un à un.

Marchés Financiers: 

Après le temps politique, le temps des marchés.... Il est venu le temps des illusions !

par Xavier Lépine, Président du Directoire de La Française

Pour une fois l’été fut calme, les marchés ont oublié le crack de début d’année, le Brexit de mi-année et la torpeur estivale ont incité le peu d’activité des marchés à prolonger les tendances avec ce qu’il faut de volatilité pour rompre la monotonie des travailleurs aoutiens !

Alors profitons de ce répit pour tenter de comprendre ce qui se passe structurellement. Plusieurs constats et réflexions viennent à l’esprit :

Marchés Financiers: 

Trêve estivale

par Emmanuel Auboyneau, Gérant Associé, et Xavier d'Ornellas, Gérant Associé Pôle Gestion Flexible chez Amplégest avec la participation de Jean-Michel Mourette, Economiste (Eureka Finance)

Deux mois après le choc du Brexit, l’été a été marqué par une reprise des marchés financiers dans un contexte de moindre volatilité, aidés par une économie mondiale sur une tendance plus favorable, et par des résultats des entreprises globalement encourageants.

Marchés Financiers: 

Taux d’intérêt : Brexit et primes de terme

par Raphaël Gallardo, Stratégiste - Investissement et Solutions Clients chez Natixis AM

Depuis l’annonce d’un résultat favorable au Brexit lors du référendum britannique, les taux d’intérêt à long terme ont plongé vers des records historiques sur toutes les grandes devises. Le taux 10 ans américain a par exemple touché un plus bas historique à 1.32% en séance le 6 juillet dernier, avant de rebondir vers 1.47% le 12 juillet. Ces niveaux sont-ils durables ?

Il est éclairant d’analyser les mouvements de taux d’intérêt à long terme en décomposant ceux-ci en trois éléments : anticipations du taux d’intérêt à court terme, anticipations d’inflation et prime de terme.

Marchés Financiers: 

Liquidité et rendement en 2016 : le dilemme de l’investisseur

par Lionel Saint Georges Chaumet, Responsable du Family Office chez Degroof Petercam France

Taux bas, volatilité élevée, interdépendance des classes d'actifs et raccourcissement des cycles de marchés : l'investisseur privé doit désormais gérer son patrimoine avec une grande proactivité et être en mesure d'arbitrer régulièrement entre des choix d'investissement dont la finalité peut être soit de créer durablement de la valeur ou d'offrir une liquidité immédiate. Cependant, ambitionner d'obtenir à la fois un accroissement durable et significatif de la valeur de ses investissements, et de disposer d'un degré élevé de liquidité relève désormais de l'exercice théorique.

Marchés Financiers: 

Comment ça va ?

par Cyrille Geneslay, Gérant allocataire chez CPR AM

Il est des questions purement rhétoriques qui n’appellent pas de réponse concrète. Le genre de questions normées socialement dont le but n’est autre qu’entamer une conversation. Ainsi lorsque vous rencontrez un collègue à la machine à café ou une connaissance dans la rue, c’est le traditionnel « Bonjour, ça va ? » qui s’impose.

La réponse consacrée, « Bien et toi », est tout aussi mécanique, elle nous indique que les civilités peuvent se poursuivre normalement et que nous pouvons passer à de vrais sujets de fonds ou préoccupations du moment comme le temps qu’il fait ou la destination des prochaines vacances.

Marchés Financiers: 

Or & Mines : un bon actif de diversification dans l’environnement actuel !

par Arnaud du Plessis, Gérant actions thématiques spécialisé sur l’or et les ressources naturelles chez CPR AM

Après la dernière publication des « US Nonfarm Payrolls », nettement inférieure aux attentes qui avait redonné un « coup de fouet » au marché de l’or début juin, le referendum UK en faveur d’un Brexit a clairement renforcé cette tendance ! Les investisseurs britanniques qui ont eu la bonne idée de convertir leur épargne en or à la veille des résultats sont les grands gagnants.

Les cours de l’or touchant le seuil des 1000£, sont ainsi revenus sur leur niveau d’avril 2013, en livre sterling, loin devant les cours en dollar retrouvant « seulement » leur niveau de mars 2014 à $1359/oz, avant de replier quelque peu en fin de mois.

Marchés Financiers: 

Marchés actions : Quelles vont être les réactions à court et moyen terme ?

par Yves Maillot, Directeur gestion actions européennes chez Natixis AM

A court terme : compte tenu des mouvements très récents et de la forte et rapide reprise des indices depuis le point bas de la séance de jeudi dernier 16 juin (en moyenne de 7% à 8% entre les points bas du 16 et les points hauts de la séance de mardi 21 et de hier jeudi 23), le profil technique des indices actions était devenu très asymétrique : potentiel très limité à la hausse face à un potentiel de baisse de plus en plus large, soit, étant donné le résultat du vote de près de 10% à 12% de repli immédiat pour aller rejoindre les points bas de 2016 (seuils de 4050 et 3900 points pour l’indice CAC40, 2800 et 2700 points pour l’EuroStoxx50, 320 et 305 points pour le Stoxx600).

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS