Marchés Financiers

-A +A

Un environnement en mutation pour l'investissement obligataire flexible

par Ashok K. Bhatia, CFA, Gérant Senior chez Neuberger Berman

Ces 40 dernières années, nous avons vécu des changements importants sur les marches financiers et dans les techniques utilisées pour en extraire de la valeur. Nous avons pu observer des taux d’intérêts à long terme aux Etats-Unis aussi bas que 1,5% et aussi haut que 20%. Nous venons de vivre la création de l’Euro, l’apparition de la Chine et des pays émergents en tant que nouvelles puissances et une crise financière générationnelle à laquelle le gouvernement a répondu par la mise en place, fortement favorisée, de stratégies d’investissement orientées vers des taux d'intérêt stables et une baisse des primes de risque de crédit. Pendant ce temps, la gestion obligataire multisectorielle s’est développée dans le monde et a su générer de bons résultats.

Marchés Financiers: 

Les petites et moyennes capitalisations françaises à l’honneur en 2018

par Charlie Anniss, Gérant actions small et mid caps européennes chez Union Bancaire Privée (UBP)

Les petites entreprises européennes ont clôturé l’année 2017 sur une forte performance, avec un gain de 19,03% pour l’indice MSCI Europe Small Cap, qui se compare ainsi favorablement au MSCI Europe (10,24%*). Les petites capitalisations se caractérisent par une bonne tenue sur plusieurs années depuis la fin de la crise financière, ainsi que par un historique de performances relatives solides sur le long terme. Quels sont les principaux facteurs ayant contribué à cette tendance positive et peut-on s’attendre, en 2018, à une poursuite de la surperformance observée en 2017 ?

Marchés Financiers: 

Consolidation boursière : faut-il s’inquiéter de la première sérieuse consolidation boursière depuis 2 ans ?

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des Gestions chez OFI AM

Les actions américaines ont perdu plus de 2 % vendredi, entraînant l’ensemble des marchés dans leur sillage. Cette baisse a été déclenchée par le rapport sur l’emploi qui montre une accélération des tensions sur le salaire horaire, indiquant potentiellement un retour de l’inflation, « enfin », serait-on tenté de dire ! C’était en effet le but recherché des Banques Centrales, et notamment de la Fed. Ceci change potentiellement les perspectives sur les taux d’intérêt. Pour l’instant, 3 ou 4 hausses de 25 pb sont attendues cette année, la première en mars.

Marchés Financiers: 

Doit-on s'attendre à un changement de régime des marchés financiers ?

par Witold Bahrke, Stratégiste chez Nordea Asset Management

Le rendement des obligations d’Etat américaines à 10 ans a récemment atteint son plus haut niveau depuis 2014. Quant au rendement à 2 ans, il évolue à un pic inédit depuis 2008. Les investisseurs se demandent aujourd’hui si ces mouvements marquent la fin d’une décennie de rallye haussier sur les marchés obligataires, voire même un total effondrement de ces marchés.

Le prix des bons du Trésor américain – « la mère de tous les actifs » – est souvent considéré comme une référence du système financier mondial, car il apporte des indications précieuses sur les conditions de marché et l’économie. Une inversion du cycle baissier des taux d’intérêt, ancré depuis plusieurs décennies, signifierait un changement de régime pour les marchés et l’économie. Or, une forme d’addiction à la baisse continue des taux d’intérêt s’est forgée ces dernières années chez bon nombre d’investisseurs.

Marchés Financiers: 

Chercher du rendement sur les marchés obligataires demande un peu d’imagination

par Eric Bertrand, Directeur des gestions Taux et Diversifiées chez OFI AM

Investir sur le « fixed income » ne procure guère de rendement, alors que les taux ont atteint des niveaux historiquement bas. Mais les opportunités existent, en particulier sur la dette souveraine émergente en devises locales.

Marchés Financiers: 

Les obligations hypothécaires américaines ne méritent plus leur mauvaise réputation

par Flavio Carpenzano, Senior Portfolio Manager, Fixed Income chez AllianceBernstein (AB)

Le titre de cet article va probablement replonger nombre de nos lecteurs dans les sombres années 2007 et 2008. Certains s’en amuseront tout en s’offusquant (à moitié), des faits relatés par Michael Lewis dans son bestseller « Le casse du siècle », notamment au sujet des prêts dits « ninja ». Pas de revenu, pas de travail, pas d’actifs.

Marchés Financiers: 

Pour une meilleure recherche « sell side » : investisseurs, unissez vous !

par Steve Waygood, Directeur de l’Investissement Responsable, et Anita Skipper, Analyste Senior en Gouvernance d’Entreprise chez Aviva Investors

Une nouvelle étude révèle des défaillances massives dans la recherche côté vendeur (sell-side). Toutefois, l'entrée en vigueur de MiFID II pourrait offrir aux investisseurs l'opportunité de réclamer des changements.

Les marchés des capitaux sont les moteurs de la croissance économique. Lorsqu'ils fonctionnent efficacement, ils canalisent les capitaux vers les entreprises productives qui génèrent de la richesse et créent des emplois sur le long terme. Malheureusement, les marchés ne fonctionnent pas toujours comme ils le devraient. Les investisseurs n'ont pas toujours accès aux informations dont ils ont besoin pour évaluer de manière fiable les performances des entreprises, ce qui se traduit par des erreurs dans l'allocation des capitaux.

Marchés Financiers: 

Des actifs valorisés à la perfection

par Witold Bahrke, Stratégiste chez Nordea Asset Management

2017 aura été un excellent millésime pour les grandes classes d’actifs, car après les craintes sur la croissance mondiale en 2015-2016, la reprise économique a accéléré dans chaque région, de façon synchronisée, alors que l’inflation est restée bénigne. Inévitablement, les prévisions de croissance économique pour 2018 ont été relevées et les attentes de bonnes surprises macroéconomiques n’ont jamais été aussi élevées. Alors que nous sommes désormais dans le dernier stade du cycle économique, les conditions monétaires commencent à se durcir, précipitant la fin de l’ère de l’argent bon marché.

Marchés Financiers: 

2018 : croissance et normalisation monétaire

par Emmanuel Auboyneau et Xavier d’Ornellas, Gérants associés chez Amplégest

2017 s’achève sur la confirmation de la bonne santé de l’économie mondiale. Toutes les zones sont concernées : les Etats-Unis, avec une réforme fiscale qui devrait renforcer encore et prolonger le cycle, une Asie tirée par la Chine, l’Inde et par un retour en forme du Japon et une Europe qui restera la meilleure surprise de l’année. Les moteurs de la croissance mondiale tournent à plein régime et donnent à 2018 des perspectives favorables.

Marchés Financiers: 

La BCE continuera d’acheter d’importants volumes d’obligations malgré le recalibrage attendu de son QE

par Jorgen Kjaersgaard, Head of Global Credit chez AllianceBernstein (AB)

La Banque centrale européenne (BCE) ne devrait pas réduire de manière significative le volume des acquisitions réalisées dans le cadre de son Programme d’achat d’obligations d’entreprises (CSSP) et ce, malgré le recalibrage de son programme d’assouplissement quantitatif (QE). Objectif : une réduction de 60 à 30 milliards d’euros de la valeur de ses achats mensuels. En effet, la BCE se heurte à un certain nombre d’obstacles liés aux critères d’acquisition des obligations émises par les États. Nous estimons donc que cette coupe drastique ne se répercutera qu’en partie sur le volet « obligations d’entreprises » : en 2018, la BCE devrait investir environ 5 milliards d’euros chaque mois dans ces obligations, contre 6 à 8 milliards en 2017.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS