Marchés Financiers

-A +A

Des marchés actions toujours très solides

par Lukas Daalder, stratégiste chez Robeco

Si l'on analyse les trois premiers mois de cette année, force est de conclure que nous vivons une époque agitée. Beaucoup de pays du Moyen-Orient connaissent des troubles politiques, le prix du pétrole (Brent en dollars) a augmenté de 35 % depuis le début de l'année, le Japon a été touché par un séisme dévastateur et un tsunami, et le Portugal doit demander de l'aide à l'Union Européenne : la liste semble interminable. Il faut noter qu'en dépit de tous ces événements, les actions se portent toujours très bien.

Marchés Financiers: 

Confusion ou suffisance ?

par Frédéric Buzaré, Responsable de la Gestion Actions chez Dexia AM

Malgré un grand nombre de chocs imprévus qui vont des catastrophes naturelles aux troubles politiques en passant par les difficultés liées à la dette souveraine, les marchés d’actions ont fait preuve d’une étonnante résistance.

La rapide inversion de la baisse des actions supérieure à 6 % qui était intervenue juste après le tsunami au Japon est le signe de la volonté des investisseurs d’exploiter les creux du marché comme autant d’opportunités d’achat, comme en attestent également l’abondance de liquidités qui sont encore sur la ligne de touche. Cette vision haussière devrait être modifiée par l’aspect volume. La faiblesse des volumes de transactions révèle en effet de faibles niveaux de conviction.

Marchés Financiers: 

Moteurs sous-jacents toujours actifs

par James Millard, Chief Investment Officer de Skandia Investment Group

Nous restons surpondérés en actions. L’indice des directeurs des achats (Purchasing Managers’ Indices - PMIs-) publié en février dernier est excellent, et laisse penser que l’économie mondiale a poursuivi sa croissance à un rythme très élevé au 1er trimestre 2011.

Cependant, le tremblement de terre au Japon, et la hausse des cours du brut, risquent de transformer la « grande » année attendue en termes de croissance en une simple « bonne » année.

Marchés Financiers: 

Comment aborder l’exercice d’allocation d’actifs de long terme

par François-Marie Wojcik, président de Métropole Gestion 

Mettre en évidence les moteurs des mouvements boursiers est un exercice compliqué. On peut observer que sur très longue période, progrès économique et progrès boursier vont de pair. Ainsi, depuis la Deuxième Guerre Mondiale jusqu’aux années 2000, le PIB américain, la croissance des bénéfices des sociétés américaines et le capital boursier ont progressé respectivement de 7,0 %, 7,7 % et 7,0 % en moyenne annuelle. A l’inverse, sur très courte période (de quelques semaines à quelques mois), des éléments exogènes irrationnels expliquent souvent les mouvements erratiques de la Bourse qui n’aime pas l’incertitude (révolution en Lybie, tsunami au Japon, etc.).

Marchés Financiers: 

Le principe d’incertitude

par Lorenzo Ballester, Directeur Général CCR Asset Management

L’une des grandes avancées de la physique moderne a été la découverte par Heisenberg en 1927 du principe d’incertitude selon lequel on ne peut pas connaître simultanément la position d’une particule et sa vitesse. Ce principe d’incertitude ou principe d’indétermination sur lequel se fonde la physique quantique a été la clé du développement de la physique nucléaire, puis des semi-conducteurs si importants aujourd’hui dans nos ordinateurs, télévisions...

Pourquoi cet intérêt pour la physique quantique dans une lettre de gestion ? Parce que je souhaite attirer votre attention sur le fait qu’un principe qui accepte une certaine «ignorance», a constitué l’une des plus grandes avancées de la technologie et a été à l’origine d’une grande partie de la croissance mondiale récente.

Marchés Financiers: 

Les actions démarrent bien la nouvelle année

par Lukas Daalder, Stratégiste chez Robeco

Même si les marchés d’actions ont bien démarré la nouvelle année, il est nécessaire de savoir où exactement investir. Jusqu’à présent, les marchés européens ont globalement affiché les meilleures performances tandis que les marchés émergents ont sous-performé. Les prises de bénéfices, les inquiétudes quant à l’inflation croissante et – sur certains marchés – l’agitation en Afrique du nord ont tous été des facteurs décisifs. Même s’il est difficile de prévoir comment la situation va évoluer, il est évident qu'un portefeuille bien diversifié permettra de limiter les dégâts (tant que l’agitation ne s’étend pas à l'Arabie Saoudite e t à condition que les navires de transport puissent toujours traverser le Canal de Suez).

Marchés Financiers: 

Quelle allocation d’actifs en cas de stagflation ?

par Sophie Chardon, Annabelle De Gaye, Solène Oberg, économistes chez Natixis

A moyen terme, les conditions macroéconomiques plaident pour une inflation sous-jacente limitée (l’inflation hors énergie et aliments frais) dans les pays de l’OCDE, notamment en raison: du désendettement des ménages et des États, d’un partage de la valeur ajoutée en faveur des entreprises et au détriment des salariés, de la sous utilisation des capacités de production. A l’image de ce que l’on observe depuis la fin de l’année 2010, le niveau d’inflation total dépendra donc principalement de l’évolution des matières premières.

Marchés Financiers: 

L’efficience, thématique ISR majeure

par Tim Dieppe, Gérant ISR chez Henderson Global Investors

Alors que de nombreux investisseurs remplacent leurs vieilles ampoules à incandescence par des ampoules basse consommation, il semblerait qu’ils continuent d’avancer dans l’obscurité sans apercevoir l’énorme potentiel de croissance qu’offre « l’efficience ». Ce thème est en passe de devenir l’un des plus importants au sein de l’Investissement Socialement Responsable (ISR) et de l’investissement en général. Les mesures visant à améliorer les processus ou encore l’efficience énergétique, jouent un rôle bénéfique aussi bien au niveau de la maitrise des coûts qu’au niveau environnemental.

Marchés Financiers: 

2011 : L'année de la rotation sectorielle ?

par Frédéric Buzaré, Responsable de la gestion actions chez Dexia AM

  • Nous sommes actuellement les témoins d'une transition de marché des titres de croissance (« growth ») vers des titres sous-évalués (« value »)
  • ... et des entreprises internationales vers les entreprises actives à l'échelle locale
  • Le rééquilibrage des marchés que nous avions prévu fin 2010 est en train de se matérialiser - Dans la mesure où les investisseurs s'inquiètent moins de la croissance économique, ils privilégient les titres «value»
  • D'après nous, cette tendance devrait perdurer au 1er semestre. Au second semestre, les titres «growth» et ceux exposés aux marchés émergents devraient revenir sur le devant de la scène 
  • Nous essayons de faire preuve de pragmatisme et de souplesse dans notre gestion quotidienne

 

Marchés Financiers: 

Une poursuite très probable du retour à la moyenne

par Frédéric Buzaré, Responsable de la Gestion Actions de Dexia Asset Management

Les marchés des actions connaissent actuellement plusieurs changements d'importance. Fin 2010, les marchés émergents ont perdu leur leadership, au même titre que plus récemment les valeurs internationales cycliques de croissance. Aussi, il est justifié de se poser des questions sur l'évolution future et le leadership de marché.

Il est peut- être l'heure d'une correction tardive, ou alors la rotation sectorielle durera plus longtemps que prévu. Nous doutons que les valeurs financières puissent continuer à agir comme moteurs des marchés.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS