Marchés Financiers

-A +A

Le « Smart Beta », pour capter le potentiel de hausse des marchés tout en réduisant la volatilité

par Michaël Fay, Directeur des gestions diversifiées chez OFI AM

L’utilisation de fonds smart beta se développe chez les investisseurs, notamment institutionnels. Ces solutions d’investissement présentent en effet plusieurs avantages en se positionnant à mi - chemin des ETF indiciels et de la gestion active.

Dans un contexte où certains gérants actifs ont des difficultés à surperformer leur indice de référence, beaucoup d’investisseurs, notamment institutionnels, se sont tournés au cours des dernières années vers le marché des ETF indiciels pour s’assurer une réplication à moindre coût des performances boursières. Malgré des avantages indéniables, ces ETF présentent certaines limites.

Marchés Financiers: 

Dollar US, Courbe des taux et prix pétroliers : des enjeux de premier plan pour les investisseurs

par Witold Bahkre, Stratégiste chez Nordea Asset Management

Que devons-nous attendre de la Fed et comment sa politique monétaire impactera les devises ? La Fed déploie une politique de resserrement monétaire, de manière conventionnelle, grâce à une hausse des taux directeurs et de manière non conventionnelle, via la réduction de son bilan. Alors que, de façon inédite, la banque centrale doit piloter ce virage après la plus grande expérience d’assouplissement quantitatif de l’histoire monétaire (avec les inconnues que cela comporte), le dollar US devrait s’apprécier légèrement face à la plupart des autres devises, y compris l’euro. La réduction du bilan de la Fed provoquera une réduction des liquidités en dollar US sur les marchés. De leur côté, les bilans de la BCE et de la BoJ sont encore en expansion, des catalyseurs de nature à soutenir le renforcement du dollar US.

Marchés Financiers: 

Faut-il se fier à la résilience légendaire des marchés ?

par Jean-Marie Mercadal, Directeur Général Délégué en charge des gestions chez OFI AM

La macroéconomie est bonne, la micro aussi, les taux restent bas : il s’agit du cocktail parfait pour les marchés. D’ailleurs, le bilan boursier 2017 s’annonce nettement positif sur pratique- ment toutes les classes d’actifs... Comment aborder 2018 ? Il y a quelques nuages à l’horizon et nous avons identifié quelques scénarios de risque. Mais pour les prochains mois, nous pensons que la tendance positive devrait se poursuivre, les marchés sont souvent « résilients »... Quelle analyse porter sur cette situation et quelle stratégie adopter ?

Marchés Financiers: 

Volatilité des actions : ce que cachent les apparences

par Trevor Leydon, Responsable de la gestion de portefeuille et de la gestion du risque multi-asset, Ben Maynard, CFA et Stratégiste multi-asset, Ahmed Behdenna, Stratégiste multi-asset senior et Charlie Diebel, Responsable mondial de la gestion taux chez Aviva Investors

Bien que la volatilité globale des principaux indices boursiers continue d’être anormalement faible, lentement, mais sûrement, l’incertitude se renforce sur les marchés financiers. Les investisseurs devraient en prendre note.

Marchés Financiers: 

La flexibilité devient un facteur discriminant dans la construction des fonds diversifiés

par Michaël Fay, Directeur des Gestions Diversifiées chez OFI AM

La gestion diversifiée va gagner en complexité au cours des prochaines années. L’investisseur doit passer d’une classe d’actifs à une autre et d’une zone géographique à une autre dans des temps beaucoup plus restreints.

Marchés Financiers: 

Fondamentalement positifs sur la dette émergente

par Rob Drijkoningen, Co-responsable de la stratégie dette émergente chez Neuberger Berman

Les perspectives fondamentales sur la dette des marchés émergents continuent à être positives. Les vulnérabilités exogènes se sont considérablement estompées et plusieurs pays sont désormais en position de reconstituer leurs réserves en devises et de détendre leur politique monétaire. Tant les données concernant la croissance des exportations que les indicateurs macroéconomiques domestiques, comme les ventes au détail, montrent leur solidité à travers le monde émergent.

Marchés Financiers: 

Or, Mines & Ressources Naturelles... Bienvenue Monsieur Powell !

par Arnaud du Plessis, Gérant actions thématiques spécialisé sur l’or et les ressources naturelles chez CPR AM

Les cours de l’or ont évolué sans réelle tendance depuis début octobre, au sein d’un intervalle $1260/$1306/oz. Pris entre deux feux, le marché de l’or a subit d’une part la poursuite du rebond du dollar et profité d’autre part de la remontée des perspectives inflationnistes US, parallèlement à la hausse des matières premières, et du pétrole en particulier. L’annonce de la nomination de Jérôme Powell a aussi constitué un élément positif.

Côté platinoïdes, la fièvre du palladium continue. Les cours ont dépassé la barre des $1000/oz pour la 1ère fois depuis 2001, dépassant maintenant ceux du platine de près de 10%.

Marchés Financiers: 

Wall Street et les économistes

par William de Vijlder, Chef économiste chez BNP Paribas

D’une manière générale, les économistes suivent avec intérêt le comportement des marchés financiers. Le prix d’un actif dépend à la fois des flux de paiements, du taux d’intérêt et de la prime de risque exigée par les investisseurs. La dynamique de ces facteurs est très cyclique et on peut considérer que le prix d’un actif (action, obligation, bien immobilier, etc.) reflète, dans une certaine mesure, les attentes des investisseurs en matière de croissance et de taux d’intérêt.

Marchés Financiers: 

Le luxe : un îlot de croissance

par Jérôme Sanchez, Directeur de la Gestion Sous Mandat profilée chez Vega Investment Managers

Dans un univers boursier où la croissance des chiffres d'affaires est devenue rare, force est de constater que le secteur du luxe (particulièrement du soft luxury) reste un îlot de croissance, tout au moins pour les groupes qui ont su rester les plus réactifs face aux conditions adverses récentes du secteur.

La publication des résultats trimestriels des grands noms du luxe va illustrer dans les prochaines semaines à nouveau à quel point ce secteur, tout comme d'autres pans de nos industries et services, sont impactés par l'avènement de la génération des millennials et son effet disruptif sur ce début du 21e siècle.

Marchés Financiers: 

Powell assurera la continuité

par Axel Botte, Stratégiste Taux chez Natixis AM

L’ensemble des marchés financiers est porté par une politique monétaire toujours très accommodante compte tenu de la croissance actuelle. Certes, la BoE a relevé son taux directeur de 25pdb. Cette décision n’a pas eu d’effet sur le niveau global des rendements mais accentue la tendance à l’aplatissement des courbes de taux. Aux États-Unis, le T- note cote juste au-dessus de 2,30%. Le Bund s’échange autour de 0,35%.

Marchés Financiers: 

Pages

Flux RSS