Mondialisation

-A +A

Le secteur automobile est désormais au cœur de la bataille commerciale

par Christopher Dembik, Responsable de la recherche macro-économique chez Saxo Bank

Le 8 juin dernier, alors que Donald Trump rencontrait ses partenaires du G7, son conseiller en matière commerciale, Peter Navarro, a publié une colonne dans le New York Times qui laissait peu de doutes sur les véritables intentions de l’Administration américaine concernant ses relations commerciales avec l’Europe, et plus particulièrement avec l’Allemagne. Il est très clair que des droits de douane sur les importations automobiles vont être mis en place – de manière notamment à cibler les constructeurs automobiles allemands.

Mondialisation: 

Mondialisation : les travailleurs de l’industrie sont-ils vraiment plus vulnérables ?

par Eugénie Tenezakis, Chargée d’études à La Fabrique de l’industrie

Le retrait relatif de l’industrie manufacturière dans le PIB français, couplé à la forte couverture médiatique des fermetures d’usines (Whirlpool, Tupperware, GM&S…), nourrit à tort le sentiment que les travailleurs de l’industrie risquent davantage le chômage que ceux des autres secteurs. Pour mieux comprendre les phénomènes à l’œuvre, La Fabrique de l’industrie vient de publier une étude s’intéressant au parcours des individus licenciés à la suite de la fermeture de leur site de production, en France entre 1998 et 2010. Cette période est intéressante parce qu’elle a vu à la fois une accentuation de la mondialisation économique et, en parallèle, une poursuite de la désindustrialisation.

Mondialisation: 

Les ressorts de la contagion internationale

par William de Vijlder, Chef économiste de BNP Paribas

Au cours des dernières décennies, la suppression des contrôles de capitaux a permis d’accroître la diversification des portefeuilles internationaux, qui a abouti à une augmentation des flux de capitaux internationaux. Ce phénomène s’est soldé par une interconnexion accrue des marchés financiers. Les corrélations internationales au sein des classes d’actifs, voire entre ces mêmes classes, ont tendance à être élevées, surtout en période de crise. Le graphique ci-joint l’illustre et montre quels pays, parmi les 31 retenus, voient leur monnaie se déprécier significativement face au dollar US. Un nombre important de monnaies sous tension et, plus généralement, des fortes corrélations entre diverses autres variables reflètent trois éléments :

Mondialisation: 

Investir au Japon ? Dépasser la rhétorique de la guerre commerciale

par Dan Carter, Gérant, Jupiter Global Strategy, Japon

Les Etats-Unis et la Chine se rapprochent toujours plus d’une véritable guerre commerciale, mais ce n’affectera pas seulement ces deux super puissances. Avec son marché actions fortement corrélé à la croissance mondiale, beaucoup considèrent le Japon comme une victime collatérale de cette guerre commerciale. Toutefois, bien qu’il n’y ait aucun doute que le Japon soit affecté, les facteurs qui font du Japon une opportunité d’investissement sont largement déconnectés des mesures de Trump et de Xi-Jinping.

Mondialisation: 

Une récession imminente aux Etats-Unis ? 12 signes annonciateurs d’un retournement

par Jeffrey Schulze, Directeur et Stratégiste chez ClearBridge Investments (filiale de Legg Mason)

Malgré des niveaux de valorisation records sur les marchés actions, les craintes d’une fin du long cycle haussier aux États-Unis et d’une nouvelle récession continuent de peser sur le moral des investisseurs et de miner leur confiance en 2018.

Les derniers chiffres ont fait apparaître une croissance de 2,3 % au premier trimestre[1], un résultat supérieur aux prévisions. Certains analystes ont toutefois fait part de leur déception, estimant que le taux de croissance était en baisse en glissement annuel, et qu’il était le plus faible des quatre derniers trimestres.

Peut-on par conséquent déduire que cet essoufflement de la dynamique haussière est précurseur d’un retournement de marché et d’une récession ?

Mondialisation: 

Dette émergente : s’en tenir aux fondamentaux

par Paul McNamara, Gérant et Directeur des Investissements Marchés émergents obligataires chez GAM Investments

La dette émergente en devise locale a baissé de près de 5% depuis la mi-avril, et de presque 1% sur l’année. Par conséquent, de nombreux investisseurs nerveux ont été amenés à remettre en question les perspectives de cette classe d’actifs. Toutefois, cette récente faiblesse du marché des devises émergentes est presque entièrement due au renforcement du dollar américain et nous ne pensons pas que cette tendance se maintiendra. Bien que nous ayons identifié des causes de renforcement à court terme, nous prévoyons à moyen terme que le dollar évoluera latéralement.

Mondialisation: 

Pourquoi l’économie russe restera forte face aux dernières mesures annoncées par les Etats-Unis

par Patrick Zweifel, Chief Economist, et Nikolay Markov, Senior Economist chez Pictet AM

En quoi l’impact des dernières sanctions prononcées par les Etats-Unis à l’encontre de la Russie devrait être moins lourd qu’en 2014 ? Réponse en quatre points.

1. Un découplage de l'évolution des prix du pétrole et du cours du rouble

Les sanctions américaines de 2014 coïncidaient avec un déclin simultané des prix du pétrole et du cours du rouble. Cette fois, les prix du pétrole sont à la hausse alors que le cours du rouble est en baisse. Il s'agit d'une situation exceptionnelle.

FIG.1 - PRIX DU PÉTROLE ET TAUX DE CHANGE DU ROUBLE

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Datastream. Données au mois de mai 2018.

Mondialisation: 

Marchés émergents : coup de froid

par William De Vijlder, Chef Economiste chez BNP Paribas

La dette importante en dollars accumulée par les émetteurs des marchés émergents ces dernières années, en particulier les entreprises, a accru leur sensibilité à l’appréciation du billet vert

La hausse des rendements des Treasuries, le raffermissement soudain du dollar et des problèmes spécifiques à certains pays ont déclenché des sorties de portefeuille considérables et un fléchissement des devises émergentes.

Mondialisation: 

La saison des élections en Amérique Latine

par Gorky Urquieta, Gérant Senior et Co-responsable de la stratégie dette émergente chez Neuberger Berman

L’Amérique Latine est atteinte d’une fièvre électorale. Le Salvador a tenu en mars des élections parlementaires et locales, le Costa Rica a élu un nouveau Président en avril et le Paraguay a organisé des élections générales il y a deux semaines. Les Vénézuéliens sont appelés à voter d’ici deux semaines, les Colombiens une semaine plus tard, et le Mexique et le Brésil se prononceront respectivement en juillet et en octobre. Plus de la moitié de la population de la région vote cette année ce qui représente bien plus de 2/3 de son PIB.

Mondialisation: 

Le défi du financement du déficit américain

par Bastien Drut, Stratégiste Senior chez CPR AM

Le déficit américain progresse rapidement, à cause de la réforme fiscale... mais aussi et surtout à cause du vieillissement de la population.

En décembre 2017, les Etats-Unis ont voté en faveur d’une réforme fiscale de grande ampleur (Tax Cuts and Jobs Act, TCJA), qui a abaissé la fiscalité des entreprises (en particulier, abaissement de 35 à 21% du taux d’imposition sur les sociétés et déductions des dépenses d’équipement) et des ménages (abaissement de l’impôt sur le revenu).

Mondialisation: 

Pages

Flux RSS