Mondialisation

-A +A

Non, la zone euro n’est pas le Japon !

par Christophe Morel, Chef économiste de Groupama AM

Dans un contexte de taux d’intérêts à zéro, voire négatifs, et d’une inflation basse, le spectre d’une « japonisation » de l’économie européenne a resurgi avec force depuis le début de l’année. Si la zone euro présente en effet des similitudes avec le Japon des années 90, son potentiel actuel de croissance devrait lui éviter tout risque d’enlisement à conditions, toutefois, de progresser dans la gouvernance européenne.

Mondialisation: 

Xi vient de Vénus et Trump de Ma… d’une autre planète

par Cyrille Geneslay, Gérant allocataire chez CPR AM

Un couple est un écosystème fascinant qui repose de sa construction à sa mort sur les mêmes mécanismes d’attraction et d’attachement. Dans une rencontre, c’est la ressemblance qui crée l’attachement, mais paradoxalement ce sont les différences qui sont le moteur (quasi) exclusif de l’attirance ! Ces mêmes différences qui après quelques semaines / mois / années (rayer la mention inutile) deviennent synonymes d’imperfection, transformant les « petits défauts si mignons et tellement attachants » en « tics exaspérants et manies horripilantes ».

Mondialisation: 

La négociation Chine/Etats-Unis au cœur du G20

par Esty Dwek, Head of Market Strategy pour le pôle Dynamic Solutions de Natixis Investment Managers

Notre scénario de base s'appuie sur une bonne négocation entre Trump et Xi, mais nous ne nous attendons pas à un accord ou une entente ce week-end. Les États-Unis vont probablement suspendre la hausse des droits de douane de 25 % sur toutes les importations et dire que les pourparlers se poursuivent. Sur le plan politique, le président Trump n'a aucune raison de conclure un accord pour l'instant, car être "dur avec la Chine" est une bonne décision politique. Avec des actions américaines proches de sommets historiques et une économie américaine toujours solide, le coût pour Trump reste faible. De plus, la Fed étant maintenant en mode dovish, le filet de sécurité de Trump reste intact pour les mois à venir et il va continuer à pousser son récit.

Mondialisation: 

Le retour en force des risques géopolitiques nourrit l’incertitude sur les marchés

par Laurent Gonon, Directeur des gestions et Mabrouk Chetouane, Directeur de la recherche et de la stratégie chez BFT Investments Managers

Après un début d’année marqué par une relative accalmie sur les marchés financiers, la donne a radicalement changé du fait du regain de tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Ce changement de régime nourrit la volatilité et l’incertitude sur la croissance économique mondiale. Ce contexte impose donc de réduire son exposition aux actifs risqués.

Mondialisation: 

Un jeu dangereux

par Emmanuel Auboyneau, Gérant Associé, Xavier d’Ornellas, Gérant Associé chez Amplégest, avec la participation de Jean-Michel Mourette, Economiste (Eureka Finance)

Les tensions récentes font renaître le spectre d’une guerre commerciale néfaste pour l’économie mondiale. Depuis quelques semaines la crainte d’une guerre commerciale a resurgi avec la décision du président Trump de taper du poing sur la table et d’augmenter les droits de douane de 10% à 25% sur 200 milliards de dollars de produits chinois. La surprise a été d’autant plus forte que l’on pensait un accord imminent entre les deux grandes puissances.

Mondialisation: 

Inde : des élections législatives les plus vastes au monde

par Wontae Kim, Research Analyst chez Western Asset, une filiale de Legg Mason

Les élections législatives indiennes, officiellement lancées le 11 avril dernier, se déroulent sur six semaines en sept tours de scrutins. Les résultats sont attendus pour le 23 mai. Les 543 membres du Parlement (MP) seront élus selon un scrutin uninominal majoritaire à un tour par circonscriptions. Le Premier ministre indien sera désigné par le parti détenant une majorité simple de membres du parlement (plus de 271 sièges), ou par une coalition représentant une majorité dans la chambre basse du Parlement, appelée Lok Sabha.

Mondialisation: 

Les actions indiennes et les plus grandes élections au monde

par Tim Love, Investment Director, Responsable des stratégies actions sur les marchés émergents chez GAM Investments

Du 11 avril au 19 mai, quelque 900 millions d’Indiens vont voter à travers 29 Etats, dans la plus grande démocratie du monde;

Les deux partis, le BJP et le parti du Congrès, ont traité des thèmes similaires dans leurs programmes, mais ils proposent des méthodes différentes pour atteindre leurs objectifs;

Une sélection rigoureuse des titres pourra s’avérer essentielle afin de tirer profit du marché indien étant donné que le paysage commercial du pays devrait évoluer rapidement après l’annonce des résultats de l’élection.

Mondialisation: 

Elections indiennes : une seconde chance pour Modi ?

par Aaron Armstrong, Gérant de portefeuille chez Aviva Investors

Le premier ministre indien Narendra Modi est confronté à des problèmes urgents d’ordre économique, social et politique dans le cadre des élections qui ont lieu depuis le 11 avril et s’étendent jusqu’au 19 mai 2019. De retour d’un voyage de recherche sur les investissements à Mumbai (Bombay), Aaron Armstrong, Gérant de Portefeuille, analyse les principales conséquences pour les investisseurs.

Mondialisation: 

Un rebond inattendu

par Emmanuel Auboyneau, Gérant Privé, Associé, et Xavier d’Ornellas, Gérant Fonds Flexibles et Dédiés, Associé chez Amplégest

Les dernières statistiques économiques confirment les perspectives de redémarrage après le trou d’air récent. En Chine, la décélération de la croissance est arrivée sur un palier et certains indicateurs montrent désormais une inversion de tendance. On remarque notamment une remontée significative de la confiance du consommateur. Depuis plusieurs mois, les autorités sont à la manoeuvre pour favoriser un atterrissage en douceur de l’économie. Des mesures fiscales et budgétaires ont permis à la croissance de résister dans un contexte de guerre commerciale particulièrement risqué. Un accord avec les Etats-Unis permettrait à la Chine de repartir plus franchement et de rester un contributeur important à l’activité mondiale.

Mondialisation: 

VARPS : le temps de la réflexion

par Tim Love, Investment Director, Responsable des stratégies actions sur les marchés émergents chez GAM Investments

Les marchés frontières peuvent offrir des opportunités de croissance plus attrayantes au début du cycle de développement que l’ensemble de l’univers des marchés émergents ;

Au cours des dernières années, le Vietnam, l’Argentine, la Roumanie, le Pakistan et l’Arabie saoudite (zone VARPS) ont fourni de formidables opportunités d’investissement ;

Nous présentons nos dernières perspectives de la région VARPS, tout en recommandant de surveiller ces marchés de près.

Mondialisation: 

Pages

Flux RSS