Le Royaume-Uni retourne aux urnes et les gilts sont scrutés à la loupe

-A +A

par David Zahn, Head of European Fixed Income chez Franklin Templeton Fixed Income

Les Britanniques s'apprêtent à retourner aux urnes pour la deuxième élection générale depuis le référendum de 2016, par lequel ils se sont exprimés en faveur de la sortie de l'Union Européenne.

Les investisseurs, en quête d'indices, vont suivre attentivement les sondages d'opinion au cours des six semaines à venir et nous prévoyons de fortes turbulences pour les actifs britanniques.

Selon nous, les gilts seront particulièrement volatils. Quel que soit le résultat de l'élection, nous prévoyons que les rendements des obligations d'État britanniques seront vraisemblablement à la hausse dans l'ensemble, puisque les deux principaux candidats au poste de premier ministre se sont engagés à augmenter les dépenses publiques.

Nous pressentons une réaction plus positive des marchés si le parti conservateur obtient une forte majorité. Nous pensons qu'un gouvernement majoritairement conservateur devrait accélérer le vote du projet de loi de retrait de l'Union Européenne, ce qui réduirait l'incertitude qui plane actuellement sur le pays.

La procédure effective de négociation d'un accord commercial entre le Royaume-Uni et l'UE pourrait alors commencer. Dans ce cas de figure, il est probable que les négociations se dérouleraient lors d'une période de transition plus courte que prévu à l'origine, en raison du récent report du Brexit au 31 janvier.

Nous estimons que ce scénario de négociations accélérées atténue sensiblement le risque de Brexit brutal sans accord. Bien que de mener à bien un accord commercial exhaustif en 11 mois semble s’avérer difficile, nous pensons que l'actuel premier ministre Boris Johnson souhaite désormais une sortie en bon ordre et devrait œuvrer en faveur d'un accord commercial.

A notre avis, le résultat le plus défavorable pour les marchés serait une reconduction du statu quo actuel, avec une Chambre des communes sans majorité.

S'il obtenait la majorité, le parti travailliste de Jeremy Corbyn impulserait vraisemblablement une hausse des rendements des gilts et accentuerait sensiblement la baisse de la livre sterling. Dans une telle situation, les investisseurs pourraient toutefois espérer une stratégie et une politique cohérentes et seraient en principe en mesure d'ajuster leur portefeuille si nécessaire.

Nous prévoyons que les marchés vont rester très volatils au cours des six semaines qui vont précéder l'élection. A notre sens, la capacité d'ajuster activement et rapidement les portefeuilles à l'évolution du marché devrait être importante pour les investisseurs.

Politiques: