Vents favorables en Asie, vents contraires aux Etats-Unis et en Europe

-A +A

par James Millard, Directeur des investissements de Skandia Investment Group (SIG)

Nous restons globalement neutres sur les actions, en raison de la forte baisse de confiance à l’égard des dirigeants, des deux côtés de l’Atlantique. Même si nous pensons que la reprise économique se poursuivra et que les actions sont bon marché, il existe un risque que les problèmes sur les marchés obligataires des États-Unis et des pays européens périphériques affaiblissent les marchés actions.

Nous restons également sous-pondérés sur les obligations, essentiellement pour des raisons de valorisation. La plupart des marchés d’obligations d’État ont connu une hausse ces derniers mois, avec le ralentissement économique mondial, les craintes liées à la dette américaine et européenne ayant entraîné une baisse des rendements des obligations d’État les mieux notées, comme l’Allemagne.

SIG est aujourd’hui globalement neutre sur les actions, mais positif sur les marchés actions des pays émergents et du Japon. Les marchés émergents ont continué de croître plus rapidement que les marchés développés, et la plupart d’entre eux connaissent beaucoup moins de problèmes liés à la dette souveraine que les économies développées.

Le rapport sur l’allocation mensuelle des actifs de SIG indique que les chiffres économiques du Japon continuent d’indiquer un redressement important depuis le tremblement de terre et le tsunami en mars. Après un premier semestre décevant, SIG pense que l’économie mondiale devrait enregistrer une croissance plus rapide au second semestre, favorisée par une reprise forte au Japon et plus modérée dans les autres pays. Il avertit cependant que les incertitudes aux États- Unis et en Europe pourraient conduire à une croissance plus faible qu’il ne la prévoit actuellement.

Dans un horizon de six mois, SIG considère que le changement climatique, la croissance démographique et l’accélération de l’urbanisation ne sont que quelques-uns des facteurs qui augmenteront la pression sur les ressources alimentaires mondiales, obligeant finalement à modifier les comportements en matière d’alimentation et de production d’aliments. SIG prévoit que certains secteurs et entreprises du secteur agroalimentaire bénéficieront de cette tendance séculaire à long terme et offriront donc d’excellentes opportunités d’investissement. En misant sur toute la chaîne de valeur de façon globale, il est possible de diversifier ses placements et ne pas jouer simplement sur les prix des matières premières agricoles.

 

Marchés Financiers: