Automobiles et énergies : le futur sera électrique

-A +A

par Hamish Chamberlayne, Co-gérant ISR du fonds Henderson Global Care Growth

Que les sociétés bien établies du secteur automobile l’acceptent ou non, le scandale Volkswagen ne pourrait être que le début d’un renforcement des pressions réglementaires pour les véhicules émetteurs de polluants atmosphériques. En effet, le changement climatique pourrait devenir l’une des problématiques d’investissement les plus importantes de notre époque : le secteur du transport émet, à l’heure actuelle, 23% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ce qui en fait une cible importante des mesures gouvernementales. Ce risque représente une opportunité pour les leaders sur le marché des nouvelles technologies énergétiques.

Changement de leader au sein du secteur automobile

Nous sommes convaincus que ‘l’électrification’ deviendra l’une des plus importantes innovations de l’industrie automobile. Les avancées technologiques sur les batteries lithium-ion (Li-ion) vont permettre aux véhicules entièrement électriques de devenir de plus en plus viables pour le conducteur moyen en termes de coûts, d’autonomie (distance parcourue en une seule charge) et d’expérience au volant (peu de bruit, pas d’émissions et plus d’espace intérieur), ce qui pourrait menacer la prédominance des moteurs à combustion et des constructeurs automobiles traditionnels au cours des 10 prochaines années.

Le concurrent le plus intéressant sur le marché est la société californienne Tesla Motors, créée en 2003. Son objectif principal est d’accélérer l’adoption de modes de transports durables en commercialisant des voitures électriques dans le haut de gamme tout d’abord et en s’attaquant, par la suite, à la grande distribution. Le coût des voitures électriques devient moins élevé notamment grâce au moindre coût des batteries, alors que celui des voitures traditionnelles croît, la législation sur les émissions et sur l’environnement se renforçant. Le coût des batteries de Tesla devraient par ailleurs baisser de 60% au cours des cinq prochaines années.

Tesla et Panasonic: un partenariat puissant

Tesla envisage d’accroître sa production à 500 000 voitures électriques par an d’ici 2020. Afin de s’assurer qu’elle dispose de suffisamment de batteries, la société s’est associée, avec le géant de l’électronique japonais Panasonic pour mettre en place une ‘méga-usine’, qui permettra de doubler la production de batteries Li-ion. La société du Nevada, censée commencer l’exploitation commerciale en 2016, sera alimentée par des énergies renouvelables, ce qui lui permettra d’être une usine à bilan énergétique nul. L’achèvement de la ‘méga-usine’, ainsi que les projets d’expansion de Tesla sur les solutions de stockage énergétique pour les fournisseurs de services publics (réseaux électriques) et le marché domestique, sont une source importante de croissance pour Tesla et Panasonic.

Efficacité accrue pour les réseaux électriques

L’usage de batteries pour le stockage de l’énergie apparait de plus en plus attractif, le monde se dirigeant vers une économie à faible teneur en carbone. Le coût des solutions de stockage a été l’un des principaux obstacles par le passé, mais les avancées réalisées en termes de technologie Li-ion et le développement des capacités de production, qui débouchent sur des économies d’échelle, continuent à pousser les prix à la baisse.

Les principaux acheteurs du ‘Powerpack’ rechargeable de Tesla devraient être d’importantes sociétés industrielles. Le secteur des services publics est l’un des principaux marchés, les solutions de stockage permettant d’utiliser l’énergie déjà générée de façon plus efficace; elles sont plus à même de satisfaire la demande des clients en période de pointe et ne gaspillent pas l’énergie générée lorsque la demande est plus faible. Ce qui rend les batteries Li-ion de Telsa véritablement attractives pour l’industrie grâce à leur petite taille (elles s’adaptent par exemple aux sous-stations existantes sans nécessiter l’achat de nouveaux terrains), leur facilité et rapidité d’installation. Elles s’intègrent parfaitement aux technologies d’énergies renouvelables car elles permettent de réduire les fluctuations associées à la production variable des fermes solaires et éoliennes. Il n’est pas surprenant, au regard de tous ces bénéfices, qu’Elon Musk, le PDG de Tesla, ait déclaré que les solutions de stockage stationnaire efficaces pourraient conduire à la fermeture de la moitié des usines électriques à travers le monde.

Impact du changement climatique sur la rentabilité

Tesla est une société intéressante car elle offre de nouvelles solutions de transport durables et promeut le passage à une énergie plus propre. Les risques réglementaires et technologiques associés aux changements climatiques commencent déjà à affecter les rendements du marché boursier et cette tendance devrait se poursuivre comme le montre la montée du cours des sociétés développant des nouvelles technologies, telle que Telsa, et la baisse du cours des industries émettrices de carbone, telle que la société minière américaine Peabody Energy.

Innovation & Environnement: