Elections américaines : une grande partie de l’incertitude a disparu

-A +A

par Scott Glasser, Co-CIO chez ClearBridge Investments

Je pense qu'une grande partie de l'incertitude a disparu du marché aujourd'hui, et bien qu'elle ne soit pas encore dissipée, dans les périodes précédentes où nous avons eu un gouvernement divisé - comme il semble que ce sera le cas cette fois-ci - les marchés des actions se sont quand même bien portés.

Si l’on regarde les périodes précédentes au cours desquelles nous avons eu un président démocrate et un congrès divisés, les marchés ont augmenté d'environ 13%. Il n'y a aucune raison de penser que ce sera différent cette fois-ci.

Au moment des élections, le marché était plutôt survendu, car les marchés ont connu une forte hausse, puis une correction du S&P et du Nasdaq, de sorte que le sentiment était clairement négatif. D'un point de vue contradictoire, nous pensons qu'il est plus probable d’avoir une remontée après les élections.

Les investisseurs vont se concentrer à nouveau sur les deux principaux enjeux de cette élection - à part la Covid - à savoir les impôts et les mesures de relance budgétaire. L'économie américaine va être stimulée maintenant, même si le Sénat est républicain. Ce sera de l'ordre de 500 milliards à 1000 milliards de dollars, par opposition à un stimulus de 2500 à 3000 milliards de dollars dans le cadre d'un scénario de vague bleue, donc ce n'est pas aussi positif que la relance de la croissance à court terme que nous avions commencé à voir dans certains titres.

L'autre grande question est celle des impôts. Je pense que le marché a ignoré le sujet de l'augmentation des impôts. Avant aujourd'hui, mon inquiétude était que le marché se préoccupe à nouveau de l'impôt sur les sociétés dans le cadre d'un scénario de vague bleue en 2022 et 2023, ce qui entraînerait une certaine compression du capital-investissement au cours de ces années. Mais il est presque certain que cette question a été retirée de la table en raison du vote du Sénat et de l'absence de vague bleue, et c'était un sujet plus important.

L'autre facteur est clairement la Covid, et il est essentiel que nous fassions des progrès en termes de vaccins. Ce sera la variable essentielle pour restaurer l'économie et aller de l'avant au cours des 6 à 12 prochains mois. L'économie elle-même est sur des bases plus solides que la plupart des gens ne le pensent, mais pour nous ramener à un niveau où nous avons un potentiel de profit maximal, nous devons vraiment nous attaquer à ce problème. Nous devons réussir à mettre au point les vaccins, ce qui dictera le retour à une croissance plus importante et plus forte.

Marchés Financiers: