Chroniques de William Emmanuel

-A +A

Mondialisation : être pragmatique

La campagne présidentielle française a donné lieu à un festival de slogans contre la mondialisation mais pour rétablir un certain équilibre dans le commerce international il faut éviter les simplifications et se focaliser sur des mesures concrètes.

Dette et déficits : la voie américaine

Les responsables de la zone euro ont décidé d’accorder la priorité absolue à l’assainissement des finances publiques et donc d’imposer une cure d’austérité généralisée, au risque de tuer le malade. Pourquoi ne pas prendre exemple sur les Etats-Unis, qui ont préféré s’accorder du temps.

Bruxelles contre l’innovation européenne

Les principaux candidats à l’élection présidentielle en France ont décidé de remettre en cause le dogme européen de la concurrence et c’est une bonne nouvelle quand on voit comment la Commission européenne fait tout pour affaiblir l’industrie européenne.

Notation : une agence européenne inutile

Depuis la dégradation de la note de crédit de la France, des voix s’élèvent en faveur de la création d’une agence européenne de notation.

Et l’innovation ?

Le gouvernement pense avoir trouvé la solution pour améliorer la compétitivité de la France : l’instauration d’une « TVA sociale ».

Une taxe suicidaire

La France veut l’instauration d’une taxe sur les transactions financières (TTF) dès cette année et se dit prête à faire cavalier seul si les autres pays européens ne suivent pas.

Euro : aux politiques d’agir !

Contrairement à ce que certains pensent, la crise de la zone euro est politique avant d’être économique, ce qui suppose de la part des gouvernements un véritable programme destiné à rassurer à court t

Prédictions autoréalisatrices

Et si la zone euro finissait par exploser ?

Du e-commerce au g-commerce

En 10 ans, le site vente-privée.com est devenu un poids lourd de l’Internet en France et en Europe, caractérisant le passage du « e-commerce » au « g-commerce » (global commerce), c’est-à-dire la tran

Marchés : casser le thermomètre

En s’attaquant aux « marchés financiers » et aux agences de notation, les dirigeants politiques européens font le choix de casser le thermomètre plutôt que de réfléchir aux vraies origines de la crise

Pages

Flux RSS