Les nuages noirs qui planent sur le marché laissent traverser un rayon de soleil sur le haut rendement

-A +A

par Ulrich Gerhard, Gérant Haut Rendement chez Insight Investment (BNY Mellon Investment Management)

Les marchés perturbés et les niveaux de volatilité élevés se sont suffisamment stabilisés pour créer des opportunités d'investissement sélectives parmi une gamme d'obligations à haut rendement. Après un premier trimestre torride en 2020, et malgré des épisodes de volatilité persistants, les marchés semblent désormais se stabiliser. Le marché des obligations d'entreprises tend à s’ouvrir de nouveau aux émissions de sociétés solides. Les interventions des banques centrales, comme celles de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque d'Angleterre, contribuent à atténuer les tensions financières sur les entreprises, en particulier les plus petites, ce qui, à son tour, renforce le marché des obligations d'entreprises.

Malgré les conditions commerciales difficiles que les marchés ont traversées, les opportunités d'investissement sont considérables, avec de nombreux "fallen angels" (« anges déchus ») susceptibles de fournir des opportunités d'achat potentiellement intéressantes.

Les marchés se sont stabilisés après que la Fed ait décidé de soutenir ces "fallen angels" et a également fait part de son désir d'acheter des ETF à haut rendement. En outre, la Banque centrale européenne autorisera les banques à utiliser les fallen angels comme garantie dans le cadre de son opération de refinancement à long terme.

Les entreprises à haut rendement tels que les tests en laboratoire, la radio par satellite et le câble - le travail à domicile donnant un coup de pouce à ces secteurs- ont un potentiel tout spécifique. Les télécommunications et les médias, l'emballage et l'alimentation peuvent être des générateurs de trésorerie stables et solides, même en période de ralentissement économique.

Alors que certains secteurs offrent des opportunités d'achat, d'autres subissent clairement un stress ou ne semblent pas pouvoir être investis en ce moment. Parmi eux : l'aérospatiale, les compagnies aériennes, l'énergie, le divertissement, la vente au détail, l'édition et les transports. Les niveaux de spreads dans ces secteurs restent supérieurs à +1000 points de base (à la fin du mois d'avril).

L’importance d’être sélectif

Si les stocks énergétiques constituent une part importante de certains marchés à haut rendement, comme aux États-Unis, il ne s'agit pas d'un secteur homogène. Chez Insight, la pondération du secteur de l'énergie a été réduite de 13 % (au 29 février) à 9,6 % à la fin du mois d'avril (en réaction à la vente de crédits liés à l'énergie). Au 30 avril, elle était à 10 % suite à l’inclusion d’une société de raffinage cotée en bourse à des niveaux très intéressants. La grande majorité de la pondération est axée sur les opérations en amont de la chaîne, de la production de pétrole et de gaz, au raffinage et au pipelines.

Les émissions à haut rendement court terme peuvent offrir beaucoup moins de volatilité que le marché plus large du haut rendement. Nous restons extrêmement prudents, mais opportunistes, alors que nous continuons à travailler sur les effets de ralentissement mondial. Nous nous engageons activement avec les équipes de direction de toutes les entreprises dans lesquelles nous investissons et avons trouvé ces discussions rassurantes. Nos principaux achats ont porté sur des sociétés non cycliques qui ont chuté avec le marché, malgré des profils d'activité et des flux de trésorerie solides.

Les marchés des nouvelles émissions ont rouvert pour certains crédits pour des noms dont le modèle commercial a fait ses preuves. Les entreprises sont également dans une bien meilleure position aujourd'hui en matière de consommation mensuelle de liquidités, ce qui permet aux investisseurs de mieux évaluer le nombre de mois pendant lesquels une entreprise peut rester en vie en cas de fermeture totale. À cet égard, les liquidités et les nouveaux fonds levés sont d'une importance vitale. Cela a également donné aux investisseurs une plus grande confiance pour investir à des niveaux plus attrayants, bien que les écarts de crédit restent élevés dans un avenir prévisible.

Marchés Financiers: