Prudence mais pas de précipitation

-A +A

par David Lis, Responsable des Actions britanniques chez Aviva Investors, et Pascal Heurtault, Directeur des Investissements chez Aviva Investors France

Il y a en effet des raisons d’être prudents car nous prévoyons une détérioration de la situation économique pour le reste de l’année, et les statistiques sur le chômage aux Etats-Unis n’ont pas remis ce scénario en question. Toutefois, de notre point de vue, cela ne doit pas nécessairement conduire les investisseurs à vendre dans la précipitation.

Nous ne sommes pas en 2008, et nombre de sociétés sont en bien meilleure santé qu’elles ne l’étaient quand Lehman Brothers s’est effondrée. Nous pourrions voir quelques baisses des bénéfices, mais les perspectives sur les dividendes restent bonnes – et les dividendes sont une composante importante du rendement global. A leurs niveaux actuels, tant les rendements que les valorisations constituent un soutien pour les marchés.

Les investissements doivent être envisagés dans une perspective de long terme, et aussi déroutante que puisse être la volatilité aujourd’hui, des périodes comme celle-ci peuvent révéler d’importants potentiels de valorisation à long terme.

L’économie mondiale demeure en croissance, ce qui bénéficiera aux groupes européens internationaux.

Cependant, il conviendra de prêter une attention toute particulière aux développements politiques des deux côtés de l’Atlantique.

 

Marchés Financiers: