Supernova

-A +A

par Cyrille Geneslay, Gérant allocataire chez CPR AM

Il existe, dans la vie d’une étoile un moment critique où, ayant épuisé l’ensemble de ses réserves d’hydrogène, son cœur finit irrémédiablement par s’effondrer sur lui-même. Il entraîne alors une réaction en chaîne qui s’accompagne d’une augmentation brève, mais intense de sa luminosité. Vu de la Terre, le risque est grand pour l’astronome béotien de l’interpréter comme l’apparition d’une nouvelle étoile, d’y voir le début d’une histoire qui en réalité se termine. Mais les erreurs d’analyse ne sont malheureusement pas l’apanage des astronomes en culotte courte, et nombreux sont les économistes chevronnés qui, désinhibés par des progressions boursières extraordinaires, prophétisaient dès 2001 l’émergence d’une économie nouvelle, ou les analystes de risque qui voyaient dans les subprimes l’opportunité d’investir sur des supports à fort rendement et « sans risque ».

Aujourd’hui, la formidable progression des marchés actions qui s’est réalisée dans un contexte économique en (net) ralentissement nous laisse encore une fois face à cette épineuse question : est-ce l’image rémanente d’une croissance morte depuis longtemps, ou l’ensemble des actions politiques, qu’elles soient monétaires ou fiscales, qui ont réussi à prolonger ce cycle (déjà) incroyablement long ?

Ces deux visions radicalement opposées se retrouvent dans nos scénarios de marchés. Notre scénario central anticipe avec 65% de probabilité d’occurrence une poursuite de la dégradation macroéconomique dans un contexte politique pour le moins tendu. Dans ce scénario, les actifs risqués s’orienteraient bien évidemment à la baisse et les taux joueraient encore et toujours, en dépit de leurs niveaux extrêmes, leur rôle de valeur refuge. Notre scénario alternatif quant- à-lui considère qu’il existe 35% de probabilité que les États prennent le relais de l’action des banques centrales et que l’on commence à voir émerger des plans de relance conséquents. Un tel scénario permettrait aux actions de poursuivre leur progression.

Marchés Financiers: