La Fed abaisse la structure des taux d’intérêt

-A +A

par Philippe Waechter, directeur de la recherche économique de Natixis Asset Management

Lors de sa réunion des 20 et 21 septembre, la Federal Reserve américaine a décidé d'intervenir sur les taux d'intérêt afin d'aplatir encore davantage l'ensemble de la courbe des taux d'intérêt. Elle a aussi décidé de réallouer les recettes issues des actifs titrisés qu'elle a en portefeuille vers le marché du financement de l'immobilier.

L’état de l’économie

Lors de la réunion du 9 août, la Fed avait indiqué un net ralentissement de l'activité. Elle persiste dans le communiqué du 21 septembre. En d'autres termes, elle considère que l'inflexion observée au milieu de l'été, confirmée dans le dernier Beige Book va se prolonger. Ce n'est pas un choc temporaire qui s'estompera rapidement. C'est une des raisons qui la pousse à agir. Si le choc avait été temporaire, cela n'aurait pas nécessité une action rapide de sa part. Elle souligne l'effet de choc négatif sur l'activité que pourrait avoir les turbulences financières.

Néanmoins, la Fed, comme l'avait indiqué Bernanke à Jackson Hole le 26 aout dernier ne considère pas que sur le long terme, la dynamique de l'économie américaine a changé. Elle indique ainsi que le taux de chômage convergera vers un niveau compatible avec son mandat. Il n'y a ainsi pas de chômage structurel aux USA qui maintiendrait pendant longtemps le taux de chômage à un niveau plus élevé que la norme habituellement constatée sur le marché du travail américain.

Les mesures prises

La Fed a confirmé l'ancrage du taux des fed funds dans l'intervalle [0; 0.25%] jusqu'à la mi-2013. L'idée est de maintenir très basse la partie courte de la courbe des taux de rendement.

La nouveauté est la modification du portefeuille de titres du Trésor de la Fed. Elle a ainsi décidé d'acheter pour 400 milliards de Titres du Trésor ayant une maturité comprise entre 6 et 30 ans. En contrepartie elle vendra des titres qu'elle a en portefeuille dont la durée résiduelle est supérieure à 3 mois et inférieure à 3 ans. La structure des achats sera la suivante :

Maturité 6 – 8 ans 8 – 10 ans 10 – 20 ans 20 – 30 ans TIPS 6 – 30 ans
Répartition 32% 32% 4% 29% 3%

L'objectif de cette mesure est, après avoir ancré la partie courte sur le taux des fed funds, d'infléchir vers le bas toute la structure de la courbe des taux d'intérêt. Une courbe des taux d'intérêt basse n'incite pas à transférer sa richesse dans le futur puisque la rémunération est faible. L'incitation est alors de dépenser maintenant et soutenir ainsi la dynamique de l'activité. C'est cet arbitrage qu'il faut avoir à l'esprit. Cette mesure prendra fin à la fin du mois de juin 2012 et un premier calendrier mensuel des achats devrait être publié le 30 septembre pour le mois d'octobre.

L'autre mesure est d'utiliser les recettes issues des papiers de dette et de titrisation (MBS) des agences que la Fed a en portefeuille pour intervenir sur le marché secondaire de ces actifs (MBS d'agence). Elle souhaite ainsi réactiver ce marché et faciliter la dynamique de financement de l'immobilier. Le marché résidentiel est déprimé, c'est ce que note la Fed, et c'est une source de frein à la reprise de l'activité. L'opération commencera le 3 octobre et un calendrier mensuel sera annoncé autour du 8ème jour de chaque mois. Ces recettes étaient jusqu'à présent consacrées à l'achat d'actifs du Trésor. Ces opérations seront arrêtées à la fin du mois de septembre et seront remplacées à partir du mois d'octobre par les achats de titres sur le marché secondaire des actifs de financement immobilier.

Conclusion

L'objectif de la Fed est d'abaisser l'ensemble de la structure des taux d'intérêt afin de limiter l'incitation à reporter sa richesse dans le temps pour dépenser davantage aujourd'hui et relancer la dynamique de l'activité. L'autre objectif est de soutenir le marché du financement de l'immobilier afin de faciliter la reprise de ce marché. La Fed donne les dates de début des opérations, de fin pour celles sur les titres du Trésor mais elle ne donne pas d'autres perspectives sur la politique monétaire.

La Fed baisse donc les taux d'intérêt pour soutenir l'activité. Elle ne peut plus abaisser son taux traditionnel (Fed funds), elle intervient donc par un arbitrage sur son portefeuille sur des titres plus longs. L'effet sera positif sur l'activité.

 

Marchés Financiers: