Marché actions : trois moteurs de hausse

-A +A

par James Millard, Chief Investment Officer de Skandia Investment Group

Nous restons surpondérés en actions. Nous anticipons la poursuite du rallye haussier durant le mois en cours, mais aussi sur l'ensemble de l'année 2011. Le marché des actions devrait en effet bénéficier de trois moteurs de hausse.

En premier lieu, nous estimons que la reprise économique va permettre d'encore améliorer le niveau des profits des entreprises. Les dernières données disponibles font état d'une poursuite de la reprise au dessus de la tendance actuelle. Plus important encore, cette révision à la hausse des perspectives de croissance est provoquée par les pays développés, comme les Etats-Unis, dont l'économie est aujourd'hui tirée par la consommation et l'investissement. Nous pensons que ces tendances vont se poursuivre.

Deuxième facteur positif : des taux d'intérêt qui vont rester à des niveaux très bas dans l'ensemble des économies développées. Bien que nous anticipions un niveau de croissance, pour ces pays, supérieur à la tendance actuelle, cette croissance ne devrait pas se traduire par une remontée de l'inflation, la plupart disposant de capacités excédentaires (notamment des taux de chômage élevés). Nous pensons donc que la BCE, la Banque d'Angleterre, la Fed et la Banque Centrale du Japon garderont le contrôle sur le niveau des taux jusqu'en 2012.

Troisième élément, enfin : nous considérons que les actions sont actuellement bon marché, notamment comparées aux obligations et aux placements monétaires. Les profits des entreprises ont bondi en 2010, le taux de croissance des bénéfices par action ayant atteint des niveaux records dans certains pays. Les marchés n'ayant progressé que de seulement 10% l'an dernier, le rapport cours sur bénéfice a fortement chuté et se trouve actuellement bien en deçà de son niveau moyen des vingt dernières années. Comparées aux rendements monétaires et obligataires, les actions restent donc à des niveaux de valorisation proches de leur plus bas historique.

 

Marchés Financiers: