L’enjeu vital de la politique du spectre radioélectrique

-A +A

par Bob Hunsberger, directeur général de NetMotion Wireless

Présent sur le secteur du sans fil depuis le milieu des années 1980, NetMotion Wireless a été le témoin privilégié d'une époque de mutations profondes dans l'histoire des communications modernes. Si la technologie sans fil a connu une évolution prodigieuse ces dernières décennies, le spectre radioélectrique reste un principe absolu.

L'impact des appareils sans fil grand public (tels que les smartphones) sur nos réseaux mobiles a suscité récemment des débats. Nous sommes nombreux à utiliser quotidiennement des réseaux de données sans fil pour accéder à des vidéos et autres applications gourmandes en bande passante.

Le risque que ces applications finissent par saturer définitivement les réseaux soulève également des inquiétudes. En plein débat sur la répartition du spectre (essentiellement le droit de transmettre des signaux par longueurs d'ondes électromagnétiques, des ressources extrêmement rares dans le domaine de la technologie sans fil), il est légitime de s'interroger sur les avantages de la mobilité et l'apport des applications haut débit mobiles dans notre vie.

Donner accès aux consommateurs à des applications haut débit sur leurs appareils peut paraître secondaire. À l'inverse, garantir l'accès au haut débit mobile de nouvelle génération à des millions d'employés nomades sur le terrain s'impose comme une nécessité. Dans l'imaginaire collectif, le terme "employé mobile" est associé à l'utilisation de téléphones portables grand public, alors que des millions d'employés mobiles utilisent les réseaux sans fil dans leur travail.

La sécurité publique prime sur les réseaux sociaux

De nombreux professionnels tels que les agents de police, pompiers, ambulanciers, infirmiers libéraux, employés de services publics, techniciens spécialisés dans le câblage et les télécommunications et gestionnaires de sinistres utilisent les communications sans fil dans le cadre de leur mission de service public.

Leurs besoins ne relèvent pas du divertissement grand public et devraient être au cœur des débats sur la politique en matière de spectre radioélectrique.

Au fil des années, ces entreprises et agences ont surmonté de nombreux obstacles technologiques associés aux communications de données sans fil pour offrir ce type de service à leur personnel mobile, et ce dans plusieurs domaines : sécurité, gestion à distance des règles des appareils et des applications, stabilité des applications, itinérance, qualité de service, etc.

Elles restent toutefois limitées par le manque de spectre qui empêche le déploiement d'applications haut débit susceptibles d'améliorer la fourniture de services aux États-Unis.

La FCC devrait adopter une politique en matière de spectre qui serve les intérêts des entreprises et des services gouvernementaux en conférant aux États-Unis un statut de leader du secteur du haut débit mobile. Une plus large répartition du spectre pour les applications haut débit mobiles élargirait le champ des possibilités. Par exemple :

  • Les services de police pourraient utiliser quotidiennement la vidéosurveillance et le suivi en temps réel des véhicules de police, plutôt que des systèmes d'enregistrement archaïques.
  • Les ambulanciers équipés de systèmes vidéo pourraient procéder sur le lieu d'un accident à des consultations vidéo sans fil complémentaires, en collaboration avec les médecins d'un hôpital.
  • Les urgentistes de la Croix-Rouge, le personnel de la FEMA (Agence fédérale des situations d'urgence) ou la police nationale pourraient télécharger des images et des données quel que soit l'endroit où ils se trouvent.
  • Les employés des services publics confrontés à des problèmes d'électricité, d'eau ou de gaz pourraient télécharger des schémas sur le terrain, et ainsi économiser du temps et des ressources.
  • Les techniciens sur site, tels que les chauffagistes, installateurs de systèmes de climatisation ou plombiers, auraient la possibilité de télécharger et de visionner des vidéos explicatives sur la réparation d'appareils de marque peu connue sur le lieu d'intervention.
  • Les livreurs pourraient exécuter plusieurs applications simultanément sur leur assistant personnel numérique sans fil ou ordinateur portable pour vérifier les stocks, les itinéraires ou passer des commandes.
  • Les unités de soins mobiles qui vont à la rencontre des communautés mal desservies pourraient communiquer en toute fiabilité avec des infrastructures médicales de plus grande taille et transmettre des radiographies ou autres images haut débit en temps réel.
  • Les experts en assurance pourraient réaliser des enregistrements vidéo sur le terrain et envoyer en traitement les informations aux bases de données centralisées.
  • Dans le cadre des efforts de promotion du haut débit du gouvernement américain, des villes et communautés entières pourraient avoir accès pour la première fois au haut débit à l'aide de la technologie sans fil. Les entreprises, services municipaux, écoles et particuliers pourraient bénéficier de cet accès dans les zones non couvertes par la DSL, le câble ou la fibre optique en raison des coûts engendrés.

L'homme d'affaires que je suis a besoin d'un smartphone et d'un ordinateur portable qui fonctionnent lorsque je suis en déplacement. Si ce n'est pas le cas, mon activité est perturbée. Pour les millions d'employés mobiles spécialisés dans la sécurité publique et les services sur le terrain, les enjeux sont bien plus graves.

« La crise du spectre qui se profile représente la plus grande menace qui pèse sur le secteur mobile aux États-Unis », a déclaré en octobre M. Genachowski, président de la FCC. Il est indispensable d'adopter une politique en matière de spectre qui serve les intérêts des entreprises et des services gouvernementaux en conférant aux États-Unis un statut de leader du secteur du haut débit mobile. Cela nécessite d'offrir aux employés mobiles le spectre dont ils ont besoin pour exécuter leurs applications haut débit mobiles et travailler convenablement.

 

Innovation & Environnement: